Magazine Humeur

Les banquiers et les politiciens se paient notre tête!

Publié le 10 août 2009 par Magazinenagg

Richard Martineau dénonce les banquiers qui, après avoir poussé le système financier mondial au bord de la faillite, se sont payés des bonus de 33 milliards de dollars.

Il est certain que la rémunération des travailleurs de la finance est indécente.

Ceci dit, c'est quand même moins indécent que les 175 milliards d'aide fournie aux banques par le gouvernement. Il n'a pas encore été démontré que, sans cette aide, la situation aurait été pire qu'elle ne l'est.

Dans le premier cas, ce sont les actionnaires qui paient les bonus des banquiers. Ces actionnaires ont volontairement choisi d'investir leur argent dans ces banques. S'ils ne sont pas satisfaits, ils peuvent transférer leurs actifs ailleurs.

Dans le deuxième cas, le gouvernement a pris de force l'argent des contribuables et l'a remise à ceux même qu'il accusait de cupidité. Ils ont été à la hauteur de leur réputation et se sont payés d'énormes bonus.

Cela ne devrait surprendre personne. C'est le contraire qui aurait été une surprise!!
__________

Morts de rire
Richard Martine, Journal de Montréal, 08/08/2009

Il y a des gens qui ont du front tout autour de la tête!

L'an passé, Wall Street a subi une débâcle spectaculaire. Pour sauver le monde financier qui était en train de couler à pic à cause de sa propre imprudence, Barack Obama a décidé d'injecter des milliards de dollars d'argent public dans le système.

Or, devinez quoi?

Plusieurs institutions financières ont décidé d'utiliser une partie de ces sommes pour se payer la traite!

La semaine dernière, Andrew Cuomo, le ministre de la Justice de l'État de New York, a dévoilé des chiffres hallucinants.

CitiGroup, une institution financière qui a perdu 27,7 milliards de dollars dans la crise et qui a reçu 45 milliards d'aide du gouvernement, a versé 5,3 milliards de dollars de bonus à ses employés.

Merrill Lynch, qui a perdu 27,6 milliards, a versé 3,6 milliards de bonus.

Goldman Sachs a versé 20 milliards de bonus (une moyenne de 700 000 $ par employé!), et J. P. Morgan, 3,3 milliards.

Tout ça pendant que le pays traverse l'une des pires crises de son histoire!

Le gouvernement donne des milliards de dollars à des entreprises en faillite pour les sortir du trou et ces entreprises utilisent une partie de cette aide pour féliciter leurs employés et enrichir leurs cadres supérieurs!

C'est la crosse du siècle...

Cette histoire est d'autant plus scandaleuse que tous ces milliards qui ont été injectés dans ces institutions financières (et qui se retrouvent maintenant dans les poches de quelques travailleurs privilégiés) sont autant de dollars qui ne seront pas investis dans les systèmes d'éducation et de santé.

Comment font les gestionnaires de ces entreprises pour dormir la nuit?

Il y a des gens qui ont perdu leur maison et leurs économies à cause de l'imprudence de ces banques et les requins qui dirigent ces institutions financières utilisent l'aide du gouvernement pour se graisser la patte et se récompenser d'avoir foutu le pays au bord de la faillite!

Pourquoi Obama n'a-t-il pas obligé les banques à faire le ménage dans leurs rangs avant de leur verser aveuglément tous ces milliards?

C'est comme donner la clé de la SAQ à des alcooliques! Il me semble que tu leur demandes de suivre une cure de désintoxication avant, non?

Les neuf plus importantes institutions financières des États-Unis ont reçu 175 milliards de dollars d'aide en 2008 et ont versé 33 milliards de dollars en bonus!

C'est le cinquième des sommes qu'elles ont reçues qui a été distribué en bonus!

Quand on entend ce genre d'histoires, on se demande par quel miracle le pays n'est pas à feu et à sang...

Imaginez: vous êtes pauvre, votre enfant va dans une école de merde parce que le gouvernement ne finance pas l'école publique, vous êtes malade, mais vous n'avez pas les moyens de vous faire soigner, vous avez perdu votre emploi et votre maison, vous allez à la banque pour obtenir un prêt, la banque refuse de vous prêter de l'argent... mais verse des milliards de dollars de dollars de bonus à ses employés!

Et après ça, on se demande pourquoi certains individus pètent les plombs et tirent dans le tas...

Vous savez c'est quoi, le pire?

Ces banquiers qui se la coulent douce grâce à l'argent PUBLIC sont probablement les premiers à cracher sur les "crottés qui vivent aux crochets de l'État".


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Magazinenagg 1215 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte