Magazine Juridique

Le service Street View de Google respecte-t-il la vie privée ?

Publié le 10 août 2009 par Gerardhaas

googleMalgré les efforts de Google pour améliorer la protection de la vie privée des personnes, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) continue de recevoir des plaintes au sujet du dispositif Google «Street View». Pourquoi ?

Jusqu’à présent, le service Street View de Google, qui permet de se déplacer virtuellement à 360° dans les rues de certaines villes, ne concernaient pas les parcs et les zones piétonnes. Mais depuis début août, des tricycles dotés de caméras circulent dans les villes de Paris, Lille et Honfleur, et bientôt dans d’autres villes de France, et photographient des zones non accessibles en voiture.

Or, si la technologie de « floutage », qui permet de masquer les visages des personnes et les plaques d’immatriculation des véhicules apparaissant sur les images, a été sensiblement améliorée, elle n’est pas encore fiable à 100 %.

Dans ce nouveau contexte, la CNIL a été saisie d’un certain nombre de plaintes.

En effet, les personnes de profil ou les plaques d’immatriculation visibles à travers un grillage ou de biais ne sont pas toujours détectées et « floutées ». De même, des vues sur l’accès à des domiciles privés ou des images de personnes (dont le visage est masqué mais qui restent reconnaissables en raison du lieu où elles se trouvent), font régulièrement l’objet d’une demande de « floutage » ou de suppression de l’image.

Pour remédier à cela, Google a mis en place une rubrique «signaler un problème» (en bas à gauche de la page street view), permettant de demander le « floutage » ou la suppression de l’image litigieuse.

Toutefois, comme les délais de traitement de ces demandes n’est pas automatique, ce dispositif doit encore être amélioré. Google explique qu’il conserve les images brutes afin de corriger, le cas échéant, les erreurs de la technologie de « floutage » , mais cette durée ne peut pas être indeterminée. Aussi, il s’est engagé auprès de la CNIL à réduire ces délais de traitements pour la suppression de l’image litigieuse et devrait faire part prochainement de ses propositions.

Pour l’instant, il faut donc signaler à Google l’image indésirable via un lien, en cliquant sur l’Aide de Street View dans le coin supérieur droit de la bulle. Une fois que la réclamation a été vérifiée, l’image est supprimée. Comme Google n’indique pas de délai raisonnable pour le traitement de l’information, la CNIL reste vigilante. A suivre donc…

 Références :

Communiqué de la CNIL du 7 août 2009 – « La CNIL dans la roue du vélo de Street view » – Voir le document

 Voir également :

« La CNIL rappelle à l’ordre le service ‘Street View’ de Google » – Legalnews France, 2008/07/09


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gerardhaas 406 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine