Magazine

Football : le BRC repart d'où il vient mais garde sa subvention

Publié le 10 août 2009 par Ceintureventreplat

Deux mois après, l’éreintant feuilleton administratif du club bisontin vient de prendre fin hier, après le verdict du Tribunal administratif. Le BRC repartira en CFA. Retour à la case départ.

subvention subventions association associations
Réunis, les dirigeants bisontins, qui croyaient fort en la défense de leur avocat Maître Chiron la veille au Tribunal, attendaient ce fameux fax. De la libération, ou de la consternation. Ce dernier tomba à 11 h 20. D’un coup, tous les regards s’étaient figés. « La requête est rejetée » lâchait Vincent Diaz, abasourdi. Une nouvelle onde de choc qui précédait pleurs et colère, selon les cas.

En signalant son rejet, le Tribunal administratif affirmait, indirectement, que la totalité des débats qui s’étaient tenus la veille dans la salle d’audience n’auraient, de toute façon, rien changé. Curieux procédé. On rappellera, quand même, que ce recours se légitime qu’à partir du moment où le Président reconnaît, dans l’affaire, un caractère d’urgence ainsi qu’un doute sérieux quant à la décision précédente. Ce dernier point n’étant pas vérifié pour Monsieur Pointreau (président du Tribunal).

Mais au-delà de la tournure finale assez ubuesque, le TA a surtout retenu que, même en ouvrant le dossier, la réintégration du BRC en National n’aurait pas pu être possible. Pour la bonne et simple raison que les comptes devaient être à l’équilibre au 30 juin. Qu’on se le dise, la FFF aura fait dans l’exemple avec le cas bisontin. Une démarche pointilleuse, sévère. Mais légitimée dans son droit. Une affaire, en réalité, parfaitement résumée en une seule phrase de Maître Morain, avocate de la Fédération mercredi au TA. Globalement peu à son aise sur le dossier, moins percutante que son confrère, le Conseil de la FFF fut limpide sur le point, déterminant, de la subvention municipale de 240 000€. « Le club était au courant, dès le 28 avril, des risques de rétrogradation. Je ne comprends pas…, il y avait le temps d’entamer des discussions avec la Mairie et de surtout faire voter cette subvention lors du Conseil municipal du 11 juin où les subventions aux associations sportives étaient à l’ordre du jour ». Un constat implacable. Qui place chacun devant ses responsabilités.

Profil bas en CFA

Reconnaître, comme le fait indirectement Maître Morain, un manque criant d’anticipation quant au vote de cette subvention consiste bien sûr à enfoncer des portes ouvertes. Forcément impliquée, la Municipalité ne saurait, pourtant, être reconnue comme (seule) responsable. On rappellera qu’un grave problème interne, qui avait amené le président Diaz à déposer plainte pour abus de pouvoir contre son ancien directeur général, était venu plomber des comptes fort mal surveillés.

Raison pour laquelle, sans doute, l’opiniâtre et courageux Président Diaz a tenu, plutôt que de faire dans une lamentation qui aurait été déplacée, à directement se retrousser les manches hier après-midi. D’abord en acceptant la proposition de la FFF de repartir en CFA. Avec des moyens évidemment plus modestes (1,3M d’euros de budget) qui imposeront, déjà, le maintien de la subvention exceptionnelle de 240 000€. Reste, désormais, à savoir si les Bisontins évolueront dans le groupe Nord (celui de Vesoul) ou le groupe Sud où figurent notamment Sochaux/b et Jura Sud. Quoi qu’il arrive, les ambitions changeront. Un nouveau départ empreint d’humilité et de travail après une expérience ratée. Soit l’école de la vie pour un club qui vient de voir s’échapper ce qu’il avait mérité sur le terrain. Mais qui a, aussi, échappé, à ce qui pouvait être son acte de décès.

Pas de conséquence au niveau régional

Quelques clubs ont craint pour leur avenir avec la décision du Tribunal. Car la relégation administrative du BRC en CFA 2 aurait de facto engendré la relégation de la « B » en DH et ainsi de suite jusqu’au plus bas niveau de l’échelle. Arbois, 12e sur 14 de DH, aurait été relégué en DHR ; Fesches 10e sur 12 de DHR serait descendu en PH, etc. Pour tous ces clubs, il y a plutôt un ouf de soulagement.

source:  lepays.fr


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ceintureventreplat 656 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte