Magazine

Rhubarbe…

Publié le 10 août 2009 par Lawrence Desrosiers

Définition : nom féminin. Plante vivace aux larges feuilles et aux pétioles comestibles.

Tout l’monde connaît cette plante de la famille des polygonacées. Où est-ce que je veux en venir? À une recette.

Quand j’étais jeune, je mangeais de la rhubarbe crue, je trempais les tiges pelées dans le sucre blanc et je grimaçais parce que c’était suret. Puis je l’ai goûté en pouding, en confiture, sans toutefois vraiment aimer cela.

Cependant, Stéphane L’Écuyer m’a fait changer d’idée avec sa recette. Je l’ai adapté à mon goût, je mets moins de sucre, c'est-à-dire cinq tasses au lieu de sept, afin de retrouver davantage le goût acidulé de la rhubarbe et de l’orange et je pèle la rhubarbe. Il brasser régulièrement et ne pas mettre le feu trop fort, car les raisins ont tendance à couler au fond de la casserole pendant la cuisson.

Confiture de rhubarbe

Ingrédients :

14 tasses de rhubarbe

7 tasses de sucre

1 tasse de raisins secs « golden »

1 tasse de noix

2 oranges

Préparation :

Couper la rhubarbe en tronçon de 2,5 cm. Dans une bassine à confiture, mélanger les tronçons de rhubarbe et le sucre. Laisser macérer au frais toute la nuit.

Le lendemain, pulvériser ou hacher l’orange. Incorporer l’orange et les raisins à la rhubarbe. Amener à ébullition et laisser mijoter sur feu vif environ 20 minutes. Tester la consistance de la confiture en déposant une petite quantité sur une assiette très froide (placée au congélateur). La confiture doit figer rapidement. Lorsque la confiture a la consistance désirée, incorporer les noix. Amener à ébullition. Lorsque l’ébullition reprend, mettre en pots et stériliser.

Miam.

Lo x


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lawrence Desrosiers 2060 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte