Magazine Cyclisme

Le mans, oui… mais a vélo !

Publié le 11 août 2009 par Roltiss @roltiss
LE MANS, OUI… MAIS A VÉLO !
Les participants à cette formule en relais n’oublieront pas qu’ils auront sans doute chacun près de 200 km à parcourir en 24 heures.
www.lanouvellerepublique.fr
Autrisation du 03.02.2005

Huit cyclistes du VC niortais participeront le week-end des 22 et 23 août
à une épreuve inédite, 24 heures en relais sur le mythique circuit Bugatti.

 
Si on vous dit circuit Bugatti, arrêt aux stands, relais obligatoires et crissement soyeux des pneus sur l'asphalte sec, vous nous répondrez forcément « 24 heures du Mans », vous aurez bien raison, et marquerez les points qui vont avec.
Sauf que depuis cette année, le label de la course sarthoise mythique se triple (ndr, il y a aussi les 24 heures du Mans moto en magasin) d'une course vélo… Bonne idée, car parcourir ainsi l'anneau manceau dans d'aussi bonnes conditions (circuit de 4.185 m intégralement éclairé, couvert par la surveillance vidéo, chronométrage visible sur écran géant ou sur PC personnel à chaque tour), c'est un assez magique.
 
200 km prévus pour chaque relayeur
 
« D'autant que le revêtement du circuit doit être exceptionnel, nous confiait hier Jean-Paul Noble, l'un des huit participants du Vélo Club niortais qui se sont répartis en deux équipes (voir par ailleurs). Sur un tel type de course dont la durée est tout de même assez rare en France, on devrait avoir droit à des sensations singulières, d'autant que le parcours est vraiment mythique. »
Là en effet où sont habituellement rois les vrombissements des motos et des prototypes, la petite reine ravira la « une ». Du samedi 15 heures au dimanche même heure, de 300 à 500 équipes (*) seront sur la piste habituellement dévolue
« L'idée de notre participation appartient en tout premier lieu à Didier Fourré, reprend Jean-Paul Noble. En début d'année, il a vu qu'un tel projet existait au Mans, et nous en a faits part. Dire que nous nous sommes spécialement entraînés pour cela, non, mais nous aurons plaisir à le faire sachant que nous pouvons assimiler les quelque 200 km demandés sur quatre têtes. »
Les quatre cyclistes par équipes devront en effet être capables de courir trois fois deux heures sur les vingt-quatre requises, charge à chacun de gérer ses temps de repos et de sommeil.
« Moi, à cinquante-sept ans, conclut Jean-Paul, je parcours encore quelque 8 à 10.000 kilomètres par saison. L'épreuve mancelle ne me fait donc aucunement peur. On y va pour découvrir un endroit hors-normes qui nous est magnifiquement ouvert, sans aucune autre ambition que de passer un bon week-end entre amis. »
Mais peut-être aussi se piqueront-ils au jeu si les temps de passage sont intéressants…
(*) La formule de ces 24 heures intègre plusieurs classements, les solos (une personne), duos (deux), prestige (quatre), et loisirs (huit).
Christian Bonnin
sports.niort@nco.fr
Deux équipes ont été formées par le Vélo Club niortais pour participer à ces 24 heures du Mans des 22 et 23 août prochains, l'une a sensibilité UFOLEP où figureront Jean-Claude Lucas, Mickaël Moreau, Jean-Paul Noble et Philippe Pillot, l'autre plus tournée vers le cyclotourisme avec Guy Bandt, Daniel Duriveau, Didier Fourré et Kévin Sebti.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Roltiss 200 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines