Magazine

Gaucher contrariant

Publié le 11 août 2009 par Carmel

Aujourd’hui est un grand jour. Malin Ma ligne commence à faire dans le pipeule pour concurrencer VOICI. Fallait sans douter. Mel court depuis plusieurs mois après le dimat’ pour faire monter ses stats dans WIKIO, le sitequejaitoujourspascompriscommentilfaisaitsonclassementdesblogsintéressants. Après avoir joué les racoleuses en posant toute nue. Mel prépare des billets croustillants sur les petites manies  (« maNies » pas « maMies ») sportives des célébrités du monde occidental… tremblez, stars, Mel a jeté son œil noisette sur vous et çà va faire mal !  si, si, je vous assure que c’est vrai.

Bon, autant vous le dire de suite, je suis totalement contre cette dérive médiatico-voyeuriste. Mais je ne peux rien faire. Enfin si, je peux quand même faire un petit quelque chose. Je vais tenter d’élever (un peu) le niveau de cette rubrique parce que je suis le seul à savoir lire dans la famille. Menteur ! Mel lit et parle parfaitement l’anglais, l’italien. Et de temps à autre le français. Et mon ado mollasson m’a lu dernièrement un article à haute voix tiré d’un magazine de jeux vidéo. Et puis on lit Libé tous les matins, chacun de notre côté. On débriefe le soir au coin du feu.

repetto
Le dernier article qui nous a réunis concernait Jean-Marc Gaucher, le manager de REPETTO. Vous savez, les ballerines. Du matos de danseuse quoi. Qui s’est retrouvé dans la rue grâce à Brigitte Bardot (quand elle était encore vivante…). Après plein de péripéties, la marque manque de disparaître, et c’est là que Zorro intervient. Zorro, 1968 : je suis en pleine régression. Désolé. Je reprends : c’est là que Jean-Marc Gaucher intervient. Un type bien semble-t-il. Je cite Libé : « Successivement fermier, serveur dans un pub en Angleterre, aide-comptable, perforateur de saisies, l’homme finit ingénieur du son à TF1 en 1981. Mais ce mutin «ne supporte pas l’idée d’avoir un chef». Deux ans plus tard, il crée Reebok France, concurrent de Nike et Adidas. Et apprend sur le tas (…). En désaccord avec le groupe Reebok, il plaque tout pour Repetto. (…)». Un mec qui quitte la World Company pour relancer une entreprise française. De danse. Qui la sauve. Augmente le nombre d’emplois en France. Et qui vient de lire le dernier roman d’Haruki Murakami. Autoportrait de l’auteur en coureur de fond. Course à pied que JM Gaucher a (semble-t-il) longtemps pratiqué. Un mec comme çà ne peut pas être tout à fait mauvais.

Alors, Jean-Marc, permettez-moi de vous appeler Jean-Marc. Pour aider Mel à faire du dimat’ intelligent. Si vous m’entendez et où que vous soyez. Ce serait sympa de répondre à ces 3 petites questions :

-   vous êtes encore jeune, pourquoi avoir arrêté la course à pied : çà devenait trop dur de courir en ballerine ?

-   pourquoi quand j’achète un cuissard REEBOK je dois prendre du M alors que chez NIKE il me faut du L voire du XL ? çà vient de moi ou c’est du marketing ?

-  quelle paire de ballerines REPETTO conseillez-vous à Mel de porter quand elle va recevoir son prix des organisateurs de La Bordelaise pour avoir parcouru les 8 kms en 38 minutes ? pour vous aider : pour cette occasion unique, elle portera fièrement un tee-shirt orange et un jeans.

Le portrait complet : http://www.liberation.fr/societe/0101584263-repetto-sans-repeter

 Et merci à Pierre Desproges pour le titre et à easyfashion.blogspot.com pour la photo d’illustration

Facebook
Digg
Blogger Post

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Carmel 150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte