Magazine

Cunégonde contre la grippe A : 7

Publié le 11 août 2009 par Porky

Scène 9

Les mêmes, moins Scarlatina

 

CUNEGONDE

J'admire ce courage ou cette inconscience*

Qui la font calmement courir à la potence.

Car je connais mon ex, même au bord du trépas,

Il aime s'exciter, faire des embarras.

FIFI

Nous voilà tous calmés, et c'est fort bonne chose.

Voyons, réfléchissons : nous n'avons plus de dose

Dans le sacré frigo ayant subi l'outrage

De se faire percer par des doigts pleins de rage.

ROSIE (Reniflant)

Plus une seule, hélas. Terrible vacuité

Dont le spectacle affreux me fait tant sangloter.

CUNEGONDE

Mais pourtant on dit bien, et ce dans les journaux,

A la télévision, et même à la radio,

Que tous tes entrepôts de vaccins sont bourrés,

Efficaces et prêts à être consommés.

ROSIE (Se remettant à pleurer)

Mais tout ça c'est du vent, un truc bien politique

Pour calmer les esprits et la foule hystérique.

C'était mon conseiller en communication

Qui m'avait ordonné cette proclamation.

LA MADONE (Menaçante)

Veux-tu dire par là que le peuple floué

N'a donc pas les moyens de se bien protéger ?

ROSIE (Allant se réfugier derrière Cunégonde)

Ce n'est pas comme ça que j'aurais présenté

L'actuelle situation ; mais si l'on prend l'idée,

Elle est ma foi très juste et résume l'affaire.

LA MADONE (Retroussant ses manches)

Cette fois, les amis, laissez-moi me la faire.

CUNEGONDE (Fermement)

Il n'en est pas question. Ton courroux légitime

Ne saurait s'exprimer par des actes ultimes.

Rosie, écoute-moi : es-tu dans ton bon sens ?

N'as-tu rien à dire qui ne soit pas non-sens ?

ROSIE

Mais je puis expliquer d'où vient la pénurie.

LA MADONE

Que va-t-elle inventer dans le genre ânerie ?

ROSIE

Ce n'est pas de ma faute et je vais le prouver.

Avec tous les labos je suis en pourparlers.

J'essaie de marchander, d'avoir le juste prix

Pour empêcher ainsi toutes escroqueries.

Et cela prend du temps, plus que je ne pensais ;

Coriaces* ils sont, refusant le rabais,

Et ne lâchant jamais qu'après bien des débats

Un misérable euro, gain de tous nos combats.

Mais nous avons trouvé quelque terrain d'entente

Et la commande ainsi sera bientôt patente.

CUNEGONDE

Si j'ai donc bien compris, ces fameux entrepôts

Devraient dans quelques jours recevoir leur dépôt.

ROSIE

Ou bien dans quelques mois. Les délais sont variables.

Mais ils seront remplis, et ça, c'est indéniable.

J'ai cru plus opportun et plus diplomatique

De devancer un peu l'annonce médiatique.

LA LANGOUREUSE ARIELLE

Mais si l'épidémie se propage trop vite

Et devance le stock ? J'ai le cœur qui palpite

Rien qu'à l'affreuse idée de ce qu'il adviendra.

ROSIE (Geste fataliste)

Ce n'est quand même pas l'horrible choléra

Qui s'abattra sur nous. Et si des gens trépassent,

Pour ceux qui resteront, ça fera de la place.

 

LA MADONE (Outrée)

Mais quel affreux cynisme ! Et tu dis sans trembler

Des propos injurieux pour notre humanité !

ROSIE

Et qu'aurais-tu donc fait ?

LA MADONE

                                                Oh, pas mieux, c'est certain.

Mais pas pire non plus.

LEILA

                                      Rien n'est plus incertain.

LA MADONE

Au moins, j'aurais bien mieux protégé mes arrières.

Et devant mon frigo, j'aurais mis des barrières.

ROSIE

De telles situations doivent être gérées

Et je n'ai pas le temps d'aimer l'humanité.

J'ai des comptes à rendre, un budget fort serré

Qu'en aucun cas vraiment, je ne dois dépasser.

CUNEGONDE

Allons, je le vois bien que tout n'est pas perdu.

Positivons les faits : tu as quand même su

Prévoir un peu le pire et agir pour le mieux.

Admettons cependant qu'il est très audacieux

D'avoir tant affirmé que tout était prévu

Alors que des vaccins, on n'a toujours rien vu.

Et tous là nous devrons, tout autant que nous sommes,

Prendre nos précautions, connaître les symptômes,

Afin de nous garder cette maladie.

LA LANGOUREUSE ARIELLE (Plaquant un troisième masque sur son nez et sa bouche)

Mais j'avais bien prévu de telles perfidies.

Masquée, gantée, voilée, je ne sortirai plus

Qua sans des protections entassées par-dessus.

LEILA (Raillant)

Très sage décision. Rendue donc invisible,

Vous deviendrez je crois tout à fait perfectible.

(On entend, derrière la porte de droite, un grand charivari, une voix masculine irritée qui dit des choses incompréhensibles, vocifère, puis c'est le silence. La porte s'ouvre, parait Scarlatina.)

 

Scène 10

Les mêmes, plus Scarlatina

 

 

SCARLATINA

Voilà c'est fait, il sait.

CUNEGONDE

                                  Et ?....

SCARLATINA

                                             Ma foi, il a crié.

Mais je m'y attendais. Je l'ai bien dorloté,

Et puis heureusement, il s'est enfin calmé.

Mais il m'a ordonné, d'un ton fort aigrelet,

D'aller sur Internet et de prendre un billet

Pour le prochain avion partant pour l'Antarctique.

ROSIE (Se tordant les mains)

Je le savais, Seigneur ! Adieu la politique !

SCARLATINA

C'est pour vous en effet ce billet aérien,

Qu'il vous offre céans, qui ne vous coûte rien.

CUNEGONDE

Mais ne pourrait-on pas transformer la sentence ?

LA MADONE

Elle est bien méritée, vu son incompétence.

SCARLATINA (A Rosie)

J'ai plaidé votre cause avec une passion

Qui n'a servi de rien. Il n'a que répulsion

Pour ce qu'il nomme là crime contre l'Etat.

Il vous faut, je le crois, admettre ce constat

Faire bonne figure, préparer vos valises

Et regagner l'igloo planté sur la banquise.

(Rosie sanglote et s'apprête à sortir. Cunégonde la retient par le bras.)

 

CUNEGONDE

Il ne sera pas dit que j'aurais laissé faire

Un acte si odieux, et si vraiment contraire

A cette charité qui doit nous gouverner.

Il me faut tout de suite aller le raisonner.

(Sans attendre de réponse, elle entre dans la chambre à droite. Au même moment, apparaît Daktari, à gauche.)

 (A suivre)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Porky 76 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte