Magazine Jeux vidéo

petite soirée rétro

Publié le 11 août 2009 par Oktogonal
J'étais seul, je me suis installé devant ma télé, et j'ai fait une chose que je n'avais pas faite depuis probablement dix ans. J'ai allumé ma Nintendo 64.. J'ai récemment acheté PilotWings 64, auquel je n'avais jamais joué. J'en ai eu marre d'attendre une hypothétique sortie sur Console Virtuelle. C'est dès le démarrage du jeu qu'une chose m'a marqué: Nintendo a toujours, pour une partie de ses jeux, fait du casual. Sauf que les jeux n'étaient pas habillés avec des Miis (qui font dresser les cheveux sur la tête des prétendus gamers), et qu'on était tous des gamins, donc on jouait sans se préoccuper de savoir si on en était, des gamers. Personne n'avait encore besoin de justifier son passe temps en le faisant passer pour de l'art ou en classant les jeux pour que ceux auquel il joue soient respectables..

petite soirée rétro
Ce n'est pas tout à fait vrai. PilotWings64 est sorti au début de la Nintendo 64, époque à laquelle on pouvait encore être un homme honnête et jouer à un jeu Nintendo. Mais les choses étaient en train de changer, c'est à cette époque que Sony nous a appris que Nintendo c'était pour les gamins (même si Sega avait essayé en vain..), et nous a fait réalisé que Mario 64, c'était pas pour les vrais joueurs (ceci n'a pas empêché à 80% des jeux de Playstation de tomber dans l'oubli, alors que Mario 64 est considéré comme un des meilleurs jeux jamais créés)..
PilotWings est donc un jeu extrêmement "casual". Pas beaucoup de variété, pas de scénario, un gameplay minimum, malgré une certaine variété. La difficulté de ce jeu est la seule chose qui en fasse un jeu de la vieille école, et je suis bien content que Miyamoto ait décidé pour ce type de jeux d'abandonner l'idée de difficulté. Elle frustre dans un jeu fondé sur la qualité des sensations, et non sur le challenge. Car c'était ça la Nintendo 64. Découvrir la liberté des vastes espaces en 3D, et la précision du stick analogique..
C'est en jouant à Wii Sports Resort que j'ai eu envie de jouer à PilotWings. Et j'en voudrait toujours aux développeurs de ne pas avoir inclu une épreuve de deltaplane, qui aurait merveilleusement collé à l'ambiance. Wii Sports Resort et PilotWings ont bien des points communs. L'unité de lieu, avec l'idée de se tenir sur une île, le gameplay divisé en "mini jeux", l'épreuve de chute libre.. On voit quand même avec ce jeu la supériorité de la Wiimote sur le stick analogique. Ca tient à peu de choses, mais la précision n'est pas la même pour ce type de jeu.
petite soirée rétro
Tant que j'avais la Nintendo 64 dans les parages, j'ai rebranché Conker's Bad Fur Day. Et j'ai eu pitié de Rare, qui était si créatif, qui a cru à une bonne affaire en se faisant racheter, qui s'est retrouvé fondu dans les départements de développement Microsoft (c'est toujours comme ça), et qui se retrouve à pondre des erzasts de Mii, ou un Banjo dispensable en essayant de se mêler à la masse du jeu à contenu généré par les utilisateurs.. Conker est si brillant, dès son intro.. Découper le logo Nintendo à la tronçonneuse en finissant par "mother fuckers", c'était quand même pas donné à tout le monde! Ce jeu, même si c'est une copie de Mario 64, reste un des rares jeux d'aventure 3D à avoir vraiment poussé le concept plus loin, du point de vue de la scénarisation, du gameplay.. Aie aie aie, que sont-ils devenus?
petite soirée rétro
Et en repensant à la chute de Nintendo et à l'irrésistible ascencion de Sony qui les mettra au sommet du monde pendant dix ans, j'ai pensé au jeu qui a tout changé. Final Fantasy VII. Un jeu que je continue d'estimer grandement inférieur à son prédécesseur, l'un des premiers jeux à vraiment avoir déchaîné des foules attirées par les jolies choses qui brillent plus que par le fond. L'un des premiers jeux à fédérer cette génération de "gamers" autoprocréés.. Mais comme je suis un bon gars, j'ai décidé de finalement m'y mettre, et j'ai branché le jeu sur ma Playstation 2. Devinez quoi? Je l'ai trouvé sympa. Le début est épique et l'ambiance est bien là. J'avais toujours jugé le jeu sans y avoir joué, et même si je pense qu'en fin de compte je ne changerai pas d'avis (d'ailleurs, lisez les Retronauts ou IGN Retro et vous verrez que le culte de ce jeu est grandement remis en question), il n'empêche que le jeu est bien fichu et sympa à jouer.
A suivre!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Oktogonal 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine