Magazine Athlétisme

Pouvais-je...

Publié le 11 août 2009 par Hubert Martin
Pouvais-je partir en vacances sans essayer de trouver une course de villegiature? non pas.

Je consultais mes almanachs et agendas pour une course là bas... Bien sûr une course dans les dates... et j'ai trouvé: à Plainfaing une course de montagne, 13.5 kilomètres, la neuvième montée de Sérichamp, avec 790 mètres de dénivellée...

Prévue le 29 juillet, soit une semaine pour me préparer.... Certes j'avais couru la panoramique du mont des cats, les marches de Picquigny... mais il n'y avait pas le compte (de montée).

Donc une semaine pour faire des grimpettes (pas des galip...) et comme par hasard, il y avait une montée à la porte de chez moi (ou ce qui était chez moi pendant quelques jours). Bon, faut dire que pour monter il fallait d'abord descendre... Donc une descente de 2 kilomètres et une montée d'autant... pour être précis départ à l'altitude de 833 mètres pour descendre au niveau de 663 mètres soit 170 mètres (par comparaison le Kec de Villers grimpe de 55 mètres... sur 1 kilomètre).

J'ai pu monter 4 fois pour cette préparation, 4 fois à monter dans un rythme à soutenir.... 8 kilomètres... Quatre montées sans marcher bien sûr pour envisager de marcher le moins possible à Plainfaing....

A Plainfaing j'y suis allé, pour voir le départ, que nous avons cherché quelque peu... c'était au "théatre de verdure" et ce théatre nous avons eu quelque mal à le trouver ( théatre à 600 mètres, on fait demi tour, théatre à 300 m, et on passe encore, théatre à 1200 m...)

On l'a trouvé le théatre... mais il n'était guère envisageable de faire le parcours en voiture...

Le dimanche c'était donc le jour J, et j'avoue que je n'étais assuré de ma forme... j'avais même envisagé de faire la course en 2 heures...

164 arrivants avec à leur tête Christophe qui a les couleurs amiénoises... la première bosse est terrible, ça grimpe vraiment et il y a déjà des marcheurs. J'étais parti en dernier (nous étions deux) et je commence à dépasser quelques coureurs... une montée d'un kilomètre environ... puis une descente (bien rapide, et même dangereuse...) à nouveau la route pour entamer peu après la véritable montée.... route, chemin, chemin forestier... le temps est très agréable, j'aurais pu courir en débardeur... je prends mon rythme de montée et je tenterais de marcher le moins possible... (içi marcher c'est aller moins vite, je l'ai encore constaté) ...je ferais le yoyo avec quelques coureurs, un breton et un coureur du haut rhin.... moi j'ai besoin de boire de m'hydrater, je perds à chaque fois un peu plus de temps que mes concurents.... que je rattrape au bout d'un moment. Puis c'est une femme que j'ai en point de mire.... il me faudra plusieurs kilomètres pour revenir à sa hauteur.... et nous terminerons au sprint (cette fois je resterais "gentiment" en retrait) ...

1 H 37' 22'' je suis 156 ième sur 164... J'ai rattrapé Colette qui a fait le chemin comme une randonnée... Après l'arrivée je me rends compte que je ne suis pas épuisé, peut être aurais-pu marcher encore moins (parfois c'est dans la tête, quand on voit les autres marcher...)...

Une bien belle course, nous avons traversé une zone protégée, inaccessible en temps ordinaire... beau parcours... je suis très satisfait de mon entraînement...les jours suivants les muscles ne se rebellent pas...

Voilà donc ma course de montagne de l'année! Une très très belle course!

(Plainfaing c'est le site de la confiserie.... )...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hubert Martin 35 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines