Magazine Caricatures

Tant d'antenne...

Publié le 11 août 2009 par Jacques Chirac

Port_angoisse2Mes Chers Compatriotes,

Pendant que vous vous dorez la raie profitez de vos vacances bien méritées, il se passe des choses dans votre dos (trrrrès bas dans le dos)... Vous savez, celles qu'on fait toujours en août pour que vous les découvriez à la rentrée quand il est trop tard pour gueuler comme les veaux que vous êtes s'émouvoir.

Observez bien le microcosme estival : que vous sert-on ? Vous êtes : 1) des terroristes routiers alcooliques qui - en partant et en rentrant - traitent Bison Futé et le Code de la Route par le mépris ; 2) Des abrutis de bord de mer qui se baignent dans les courants dangereux remplis de méduses carnivores (les requins, ils n'ont pas osé) ou des abrutis montagnards qui usent les hélicoptères du PGHM pour venir les récupérer sur des glaciers où ils s'étaient aventurés chaussés d'espadrilles fabriquées par la surpopulation carcérale ; 3) Des pauvres qui ne peuvent pas profiter de l'absence de répercussion de la TVA à 5.5% par ces escrocs de restaurateurs qui se remplissent les fouilles à vos frais deux fois (lors de l'addition et avec ce que ça coûte à l'État, c'est à dire à vous). Surtout que leurs provisions sont entassées sur des carrelages immondes et pleins de salmonelles ; 4) Des téléspectateurs larmoyants au moindre accident de jet-ski ou de livreur de pizzas sauvagement poursuivi par les forces du désordre dont il avait élégamment grillé le barrage.

Alors, quand on est distraits et amnésiques à ce point (vous vous souvenez des 160 trimestres de cotisation décidés au mois d'août ?), on ne la ramène pas si fort à la moindre fermeture d'usine par les suppôts du Grand Capital. Mouquette, donc !

Mais alors pourquoi ? Oui, pourquoi ? Me direz-vous. Mais pourquoi donc nous inflige-t'on-t'il toutes ces nouvelles dont nous n'avons rien à battre qui nous indiffèrent ? C'est pour gagner du temps, Mes Chers Compatriotes. Le temps qui nous sépare de la grippe A (d'Aubigné), cette grippe cochonne qui viendra mugir jusque dans nos campagnes électorales dès la rentrée parlementaire. Elle doit vous faire penser à autre chose mourir dans d'atroces souffrances dès qu'on aura besoin d'elle sur vos écrans. C'est promis-juré, c'est pour la rentrée. Je me demande bien comment les rigolos qui le prédisent ont déterminé cette date, mais bon...

Le timing est d'essence : il faut que ce soit quand l'activité aura repris (sinon pas de bouzin généralisé), mais avant que le vaccin ne soit prêt. Sinon, comment voulez-vous avoir peur ? C'est la raison pour laquelle on vous bassine avec les sujets à la con que vous voyez tous les jours d'été à la "Grand-Messe du 20 heures". C'était quand même plus simple quand vous n'aviez pas la télé ni Internet sur vos lieux de misère estivale HLM horizontaux lieux de villégiature.

Pour conclure, bravo à ceux qui - avant de partir - ont acheté des actions des laboratoires fabricant des vaccins, des gants, des masques et des pilules-suicides (relisez The Last Ship, de William Brinkley), ils me rappellent les gens qui avaient investi dans le bug de l'an 2000 ou dans les Chemins de Fer Russes.

Bien à vous,

Jacques

P.S. : Ai-je bien lu ? Il paraît qu'en Formule 1, sur TF1, Michael Schumacher ne va pas se faire Laurence Ferrari.

Posté par JChirac à 18:00 - Commentaires [5] - Rétroliens [0] - Permalien [#]
Tags : accidents, grippe A, jet ski, pghm, restauration, tva
  • Grippe (burq)A
  • Au sécours, yé porc !
 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jacques Chirac 106 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte