Magazine Coaching

Les derniers jours du monde

Par Christophefaurie

Ce film m’a fait penser à Soyez sympas, rembobinez de Michel Gondry. Il y a à la fois le bricolage et la parodie déglinguée de grands films. L’esthétique de la déglingue, une nouvelle mode ?

Hollywood se pensait indestructible, inapprochable, lui, ses décennies d'expérience, ses talents, ses stars, ses professionnels sans égal des moindres métiers du cinéma, et ses budgets colossaux. Eh bien, nous l’attaquons là où il est le plus fort, le film sur l’apocalypse, et nous lui prouvons qu’il lui manque l’essentiel : l’art. Car l’art c’est Français. Pour comprendre ce qu’est l’art, il faut nous regarder à l’œuvre : 0 moyens, aucun métier, une parfaite désorganisation, aucun talent, et un génie affirmé avec force.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Christophefaurie 1016 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte