Magazine Cyclisme

France - labèque a de qui tenir

Publié le 21 août 2009 par Roltiss @roltiss
FRANCE - LABÈQUE A DE QUI TENIR
Kevin Labèque
Jean-Michel et toute la famille Labèque sont venus encourager Kévin a Vendôme.

www.lanouvellerepublique.fr/
Autorisation du 03.02.2005

Son papa a joué au rugby au RC Blois mais Kevin Labèque est né et a grandi dans la région bordelaise. Le voilà champion de France juniors du chrono.
 
Labèque, Labèque… Ce nom vous dit peut-être quelque chose… Souvenez-vous, en 1987, la grande épopée des rugbymen blésois, demi-finalistes des championnats de France 1re série. Toute une époque ! Si vous êtes passé à côté de l'événement, sachez que Jean-Michel Labèque était l'un des piliers de cette équipe. Au sens propre comme au sens figuré.
Après avoir poussé sa dernière mêlée, Jean-Michel s'est mis au triathlon – « le premier, c'était à Chambord » – et au vélo. Sa femme l'a suivi. Et bientôt son fils, Kevin. C'était il y a quatre ans et le moins que l'on puisse écrire c'est que Labèque fils s'est déjà fait un prénom.
 
“ Un beau chrono
bien roulant.
Comme
je les aime ”

 
Cinquième du chrono des récents championnats du monde juniors disputés à Moscou, dix-huitième de la course sur route, Kevin est venu à Vendôme pour endosser le maillot tricolore promis au vainqueur du contre-la-montre. Mission accomplie. Hier, il a devancé le Francilien Jimmy Turgis (2e à 5") et le Charentais Yoann Paillot (3e à 22").
«Je me suis arraché pour aller chercher cette victoire, raconte Kevin. Au premier temps intermédiaire, j'étais à égalité avec Jimmy. Au deuxième, j'avais cinq secondes de retard. Mais je lui reprends dix secondes sur le dernier tiers du parcours… Le vent qui soufflait parfois de côté était un peu déstabilisant. Cela dit, c'était un beau chrono, bien roulant. Comme je les aime.»
Licencié au CAM Bordeaux, Kevin Labèque est, comme Pauline Ferrand-Prévot, un étudiant studieux. Il vient de réussir son bac, en série S, avec mention assez bien. Et il compte bien obtenir son BTS en conception de produits industriels. Son papa et sa maman – ils étaient à Vendôme hier – peuvent être fiers de lui.
 O.A.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Roltiss 200 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines