Magazine Focus Emploi

Les Français : pas si productifs que cela ?

Publié le 21 août 2009 par Nemo

Les Français : pas si productifs que cela ?

crédit photo : CarbonNYC

Je rebondis immédiatement sur les billets de Nicolas et de Gaël, reprenant l'article du Business Insider que l'on peut retrouver ici.
D'emblée, je vous déconseille de lire les réactions d'internautes qui font suite audit article, dans la mesure où il ne s'agit pour la plupart que d'un déversement de clichés qui convertiraient Alain Madelin lui-même à l'antiaméricanisme le plus primaire. Oui, une fois cet avertissement noté, vous vous empresserez de prendre connaissance de ces commentaires. J'en ai conscience, l'esprit humain étant ce qu'il est.
Pour ceux d'entre vous qui sont surpris par l'information, ce n'est pas la première fois que l'on entend, chiffres à l'appui, l'affirmation selon laquelle les Français seraient les salariés les plus productifs du monde. Pareil message aura de quoi rabrouer les plus fieffés sycophantes des 35 heures.
Seulement, encore faut-il s'interroger sur la pertinence des indicateurs permettant de mesurer cette "productivité". Il est ici fait le rapprochement entre le nombre moyen d'heures de travail et le PIB par habitant.
Je ne reviendrai pas sur le PIB, qui me semble suffisamment pertinent.
En revanche, arrêtons-nous un instant sur le deuxième critère.
Notez bien qu'il s'agit d'heures de travail et non d'heures travaillées, ni de travail effectif.
La référence de l'étude est donc le temps théorique de travail et non le temps réel.
Il vous suffit de prendre les chiffres livrés par le rapport:

1594 heures de travail en moyenne sur Paris
52 semaines dont 5 de congés payés, soit 47 semaines de travail
1594 heures / 47 = 34 heures de travail hebdomadaires

On arrive donc aux très théoriques "35 heures" sensées s'appliquer partout en France.
Seulement, la France s'est fait une spécialité dans laquelle elle brille à un niveau d'excellence: le temps de travail non pris en compte ou non déclaré. Elle s'est visiblement fait une spécialité du présentéisme dans l'entreprise.
J'aime ce terme de présentéisme, qui s'oppose merveilleusement à "absentéisme", et que je définis comme le temps de présence au sein des bureaux sans de rapport nécessaire ni direct avec la masse de travail à traiter. Vous savez, ces salariés qui restent de 8h30 à 19h tous les jours, parce qu'à défaut, ça donnerait une mauvaise image, qu'il faut toujours partir après le chef, que cela donne une image de cadre dynamique, etc...
Depuis la TPE jusqu'aux Grands Groupes, c'est un phénomène bien commun. Le problème étant que l'une des conséquences est que ces plages horaires tendent à devenir la règle, hors de la réalité du temps de travail légal ou conventionnel.
Officiellement, tout le monde travaille à raison de 35 heures par semaine (quelles que soient les modalités, et hors le cas des salariés en forfait jours). Officieusement, ce doit être beaucoup plus. Malheureusement, il n'existe pas d'indicateurs fiables pour cela, tout simplement car il s'agirait de dénoncer ces illégalités en mesurant le temps de travail effectif.
Il n'est d'ailleurs pas inintéressant de souligner à quel point la flexibilisation des heures supplémentaires implémentée par le gouvernement est une vaste blague, car dépendant totalement de la façon dont les heures de travail sont contrôlées au sein de chaque entreprise. Ce qui explique l'échec relatif de la mesure.
Dès lors, le ratio PIB par habitant / temps réel de travail doit être certainement plus faible que celui annoncé par l'étude en l'occurrence.
Aujourd'hui encore, les Français vivent avec la conviction collective que ce sont ceux qui travaillent le moins au monde, avec l'effet pervers d'augmenter la tendance présentéiste dans l'entreprise, fort de ce sentiment de culpabilisation qu'on ne manque parfois pas de le leur rappeler.
Pour ne parler que de mon expérience personnelle, au sein d'un même groupe, lorsque les salariés français quittent les locaux vers 19h00, au Royaume-Uni, les bureaux sont quasi-totalement déserts à 18h00. J'ai même constaté qu'au sein de la zone d'activité où se situent les locaux où je travaille en Angleterre, ceci vaut pour la plupart des entreprises. Aux Etats-Unis, du standardiste jusqu'au dirigeant, il n'y a généralement plus personne à partir de 17h00.
En conclusion, il serait souhaitable que l'on compare les heures de travail effectives par rapport au PIB par habitant. On ne serait peut-être plus les plus productifs du monde, mais cela aurait au moins le mérite de s'attaquer au problème de l'inapplication des 35 heures en France.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nemo 23 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte