Magazine

Absurdus II : Ma meilleure amie

Publié le 09 septembre 2008 par Agar

 

        Ma meilleure amie elle a un prénom bizarre. Il y en a plein des prénoms bizarres, chez les grands du collège il y a un garçon qui s’appelle Ismaël. Mais ma meilleure amie elle a un nom encore plus bizarre, elle s’appelle Incarnation-du-suicide. J’ai toujours trouvé qu’elle avait un drôle de nom, Incarnation-du-suicide c’est compliqué comme nom et puis il y a plein de tirets dedans. Je lui ai dit un jour qu’elle avait un nom bizarre et elle a rigolé, elle m’a dit que son frère s’appelait Jean-Pierre et que si elle s’appelait Incarnation-du-suicide c’était parce que ses parents ils aimaient bien les prénoms composés alors moi j’ai arrêté de lui poser des questions.

        Ses parents ils sont gentils même s’ils aiment bien les prénoms bizarres. Ils s’appellent monsieur et madame Mangin et quand je raccompagne Incarnation-du-suicide chez elle, ils nous donnent du coca et plein de gâteaux. Ils sont bons les gâteaux de madame Mangin, c’est elle qui les fait toute seule pendant que son mari il est au travail. Il travaille tard son papa, il est patron dans une grande entreprise qui fabrique du tissu. Une fois il est rentré, moi je jouais avec Incarnation-du-suicide et il l’a appelée en criant son nom très fort d’en bas de l’escalier. Elle est descendue et il lui a fait un gros bisou sur la joue. Je suis content de bien m’entendre avec elle et avec ses parents. Par contre son frère Jean-Pierre il est méchant, il me tire les cheveux parfois et il se fait gronder par sa mère mais il continue quand même. Incarnation-du-suicide elle dit qu’il faut pas faire attention, qu’il est bête parce qu’il est grand mais qu’un jour, il verra. Moi je sais pas trop pourquoi elle dit ça mais ça me fait rire quand même. Et puis j’ai peur aussi un peu de devenir bête comme Jean-Pierre quand je serai grande même si je suis une fille et que les filles c’est pas pareil et que Incarnation-du-suicide elle dit que de toute façon elle a trouvé un truc pour être sûre que nous on sera jamais grandes. Et c’est vrai que moi j’aimerais bien ne jamais être grande parce que les grandes personnes elles sont souvent très occupées et stressées et que ça les rend méchantes.

        D’ailleurs mes parents des fois ils sont méchants avec moi, ils me disent que je rentre tard, que mon repas il est froid et qu’il va falloir le mettre au micro-ondes, alors moi je leur dis pardon et que je suis resté jouer avec Incarnation-du-suicide et après eux ils s’inquiètent. Mes parents ils aiment pas Incarnation-du-suicide, ils disent que ses parents sont des détraqués et que des gens comme ça il faudrait les enfermer et que Marie, tiens, voilà un prénom convenable pour une petite fille. Moi je comprends pas trop pourquoi parce qu’Incarnation-du-suicide elle a toujours été très gentille et très polie et qu’elle fait bien attention quand elle vient goûter chez moi à pas faire de miettes pour pas donner de travail à ma maman. Et puis je trouve bizarre qu’on déteste quelqu’un parce qu’on aime pas son prénom, mais mon voisin c’est un vieux monsieur qui a fait la guerre de l’Algérie et il dit que mon copain Mohammed, son prénom c’est une provocation dans la France catholique et Mohammed lui il aime pas le prénom d’Ismaël alors je comprends rien ces histoires de prénoms de toute façon c’est trop compliqué pour moi.

        Et mes parents un jour il m’ont dit qu’on allait déménager à Lyon et j’ai pleuré parce que j’ai pensé que Incarnation-du-suicide c’était ma meilleure amie et que je la reverrai plus jamais et ils ont dit que c’était très bien et que de toute façon elle avait une mauvaise influence sur moi. Alors le lendemain à l’école j’ai dit tout ça à Incarnation-du-suicide et elle m’a dit que je ne devais pas m’inquiéter et qu’elle avait un plan et que de toute façon on ne serait jamais plus séparées après ce qu’on allait faire ce soir.

        Après les cours on est allé chez elle et elle m’a amené dans le garage et elle a fouillé dans le vieux placard où il y avait les affaires de son grand-père qui est mort il y a longtemps. Ca faisait un peu peur, tous ces vieux habits et ces vieux objets et puis le fusil et les boîtes de cartouches et le couteau de chasse, et quand elle a sorti tout ça par terre j’étais pas rassurée. Incarnation-du-suicide elle a fermé la porte du garage à clé parce qu’elle a dit que sa maman elle serait pas contente si elle voyait ce qu’elle allait faire. Elle a pris le gros couteau dans sa main et elle s’est approchée de moi. Elle m’a montré la vieille poupée qui appartenait à sa maman quand elle était petite, et ça m’a fait peur cette poupée pleine de poussière avec son visage tout tordu. Je lui ai demandé pourquoi elle me montrait ça et elle a souri bizarrement avec des larmes dans ses yeux comme si elle était très émue et elle tremblait et elle m’a dit « tu te rappelles ce que j’ai dit : on ne deviendra jamais grandes ». Elle a coupé une des nattes de la poupée et elle me l’a donnée. Après elle m’a dit que ca serait un souvenir de notre amitié parce que cette poupée depuis des années elle avait toujours été là et qu’elle lui rappelait que sa maman aussi autrefois c’était une petite fille. Elle m’a dit que quand je me sentirai seule dans la vie il faudra que je serre la natte très fort contre moi et que je redeviendrai la petite fille qui était son amie. Alors on s’est serrées très fort et je suis partie.

        Je me demande pourquoi les gens ils se font des idées sur Incarnation-du-suicide.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Agar 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte