Magazine Science & vie

Une chanteuse infatigable assourdissante difficile à voir!

Publié le 21 août 2009 par Jardinoscope @jardinoscope

Cigale commune
Cicada plebeja

Carte d'identité:
Insecte de la famille des Cicadidae, piqueur-suceur que les grecs appréciaient beaucoup au point d'en avoir fait l'emblème de la musique.
Taille: de 25 à 50 mm environ pour les plus grandes.
Tête pourvue de 3 ocelles disposés en triangle et deux gros yeux, rostre long.
Antennes très courtes à funicule de cinq articles
Corps massif et trapu de couleur sombre, prenant souvent la couleur du tronc sur lequel est la cigale, ce qui la rend difficile à voir.

Cigale_2
   
Cigale

Ailes membraneuses, bien nervurées et transparentes.
Pattes antérieures aux fémurs dilatés et épineux sur leur bord interne.
Les imagos qui apparaissent courant juin n'ont une vie que de quelques semaines alors que leur vie larvaire souterraine est de 2 à 5 ans selon les espèces.
Les cigales se nourrissent de la sève des arbres et des arbustes.
Les femelles déposent avec leur ovipositeur en forme de tarière lancéolée les œufs dans l'écorce ou des tiges ceuses. Dès l'éclosion des œufs, les larves s'enfouissent dans le sol.
Le chant des cigales - chez les mâles uniquement -  est une stridulation produite par la déformation de membranes (cymbacalyptes) situées au niveau du métathorax et de l'abdomen. Ces chants ne sont produits qu'à température élevée, en été, en plein soleil pour les espèces françaises. C'est de cette façon que les femelles trouvent leur partenaire pour l'accouplement.

°°°0°°°

Relire…la fable de Jean de La fontaine
"Le Cigale et la Fourmi

Bouton_cliquez_ici


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jardinoscope 6517 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossier Paperblog

Magazine