Magazine High tech

En Australie, la presse ne veut pas du Kindle

Publié le 21 août 2009 par Actualitté
Si dans tous les pays du monde, les organes de presse cherchent comment distribuer leurs magazines et journaux sur des plateformes numériques, l'Australie vient en tout cas de fermer violemment la porte à Amazon et son Kindle, et plus précisément Fairfax Media, qui distribue le Herald, a fait valoir qu'il n'en voulait pas, tout comme le groupe américain News Corp a expliqué souhaiter un autre appareil (on a évoqué iRex pour ce faire).
En Australie, la presse ne veut pas du KindleLa présence du Wall Street Journal sur le lecteur s'est d'ailleurs révélée une expérience désagréable pour Rupert Murdoch, détenteur de News Corp.
Mais en Australie, la décision de Fairfax pourrait ouvrir la voie aux autres acteurs, comme Sony, Apple, ou pourquoi pas Plastic Logic. La firme à la pomme est très attendue avec sa fameuse tablette que personne n'a vu, mais dont tout le monde parle et qui doit sortir en début d'année prochaine...
Reste que la presse australienne croit ferme en ce nouvel appareil, sans pour autant avoir complètement rejeté les autres alternatives. En tout cas, Amazon, c'est niet : « Leur modèle pour les entreprises ne constitue pas un partenariat très attrayant pour négocier avec les éditeurs de presse », assure Fairfax.
On ignore cependant si l'Américain a décidé de lancer son Kindle au pays des kangourous. Le choix du lecteur pour les organes de presse écrite sera essentiel dans la réussite de leur transition vers un modèle économique plus vaste et la tentative de regagner les parts perdues avec les versions imprimées de leurs magazines...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Actualitté 3262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte