Magazine

L'hypothèse des forêts, Laurence Albert

Publié le 21 août 2009 par Cetaitdemainorg
L'hypothèse des forêts, Laurence Albert " Jamais je n'abandonnerai mes filles", crie Marianne à une voisine qui veut lui venir en aide. C'est que Léonie, Hortense et Rose sont si souvent malades. Marianne suscite l'admiration, la compassion. C'est beau le sacrifice d'une mère pour ses enfants ! Elle tombe malade à son tour, gravement, est hospitalisée d'urgence. Long séjour... Les filles sont recueillies par la tante Lucie dans sa grande maison de la forêt et commencent à aller mieux... Rose raconte leur vie d'enfants puis d'adultes. Elle s'enfonce dans le ventre de la forêt et fait corps avec les arbres, l'humus, les ombres couchées. Elle apprend de Nico qui [tutoie le fantastique] tous les mystères sylvestres. Pendant ce temps suspendu, l'aide-soignant Thomas veille sur Marianne dans sa chambre. Elle se confie à lui, évoque son enfance auprès d'une mère trop amoureuse des roseraies. Thomas voudrait lui poser une question, il s'est fait embaucher dans cet hôpital rien que pour ça, cette question. Mais parviendra-t-il à parler, lui qui souffre aussi d'une blessure d'enfance au point d'avoir pensé au meurtre .. ? Le deuxième roman de Laurence Albert s'aventure avec maestria dans les fondrières hitchcockiennes d'une certaine folie. L'écriture, très visuelle, va vite comme des plans de cinéma mais sait également s'attarder dans la lenteur du poétique. Sans jamais rien galvauder du mystère fondamental qui étreint toute existence. L'hypothèse des forêts de Laurence Albert est publié par les éditions Delphine Montalant en lien sur ce blog.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cetaitdemainorg 47 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte