Magazine Journal intime

Un Dodo bizarre à Siemiatycze

Par Eric Mccomber
Un Dodo bizarre à Siemiatycze
Un Dodo bizarre à Siemiatycze
Un Dodo bizarre à Siemiatycze
Un Dodo bizarre à Siemiatycze
Un Dodo bizarre à Siemiatycze
Inge craint un peu l'arrivée de l'orage terrible annoncé partout. Elle est un peu pressée, ce qui fait qu'elle prend le train à Siemiatycze. J'ai mal compris, moi, et je suis convaincu qu'il y a deux campings, dans ce bled. Je suis crotté à fond et l'idée d'une petite douche me plaît plutôt. J'aurai ma douche, mais pas à l'eau… à la bière !
Pas de camping, à Siemiatycze. Pas de gare non plus. Inge file de son côté en espérant que les indications d'un groupe de pochards ne l'enverront pas au diable vert. De mon côté, je reste ici, pour la simple raison que je viens d'atterir en plein cœur du festival de blues de Siemiatycze. Incroyable mais vrai. Un organisateur croit avoir déjà entendu parler de mon vieux band Jéricho (uh ?) et je suis invité à planter ma tente pour gratoche sur le terrain du festival, en attendant l'année prochaine, où je suis censé traîner mon groupe au complet pour la semaine. Ah, ah, ah. On verra.
C'est vers minuit que je me rends compte de ma connerie. Le dernier groupe termine à 23h. Donc à minuit et demi. Ensuite, ça se vide len-te-ment, en criant, en lançant de la bière, en roulant partout. Un tantinet rendu parano par quelques curieux très peu timides venus flairer la Casamolle, je reste tout près de mon campement. Je suis pas mal bourré moi-même, pour cause de traitement de star et tout et tout, alors je m'étends dans l'herbe. Une gentille Polonaise vient m'y faire causette, en commençant par m'avertir de me méfier des coups-de-lune. Danger for moonburn. Elle est marrante, celle-là. Elle revient me voir deux ou trois fois, si bien qu'à la fin, enfin… Enfin… Rien. Eh, eh.
Le bruit cesse vers quatre heures trente. Je suis debout en train de monter les sacoches. Avanti, esti. Plus tard ce matin j'entre dans le grand joyau vert.© Éric McComber

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Detente cine, dodo et tout recommence

    RAPPEL : http://amonblog.blog.fr/2009/04/07/vivre-ou-mourir-mon-coeur-balance-5906316/ Oublier,m'échapper... Le gong des 17h sonnant l'heure des fermetures... Lire la suite

    Par  Gerry14
    TALENTS
  • Métro, boulot, dodo

    Métro, boulot, dodo

    Sauf que dans mon cas c'est plutôt: réveillage de Bébinou, déposage chez nounou, voiture et embouteillages (quoique j'ai de la chance ça reste rare), boulot... Lire la suite

    Par  Sweetmama
    JOURNAL INTIME
  • Dodo chez les moines

    Dodo chez moines

    © Éric McComber Lire la suite

    Par  Eric Mccomber
    PHOTOS, TALENTS
  • Dodo !

    J'ai plein de choses à raconter.Pour changer un peu !Mais voilà, j'ai pas eu le temps.Et en plus je suis ratatinée.J'ai l'impression qu'une troupe d'éléphants... Lire la suite

    Par  Wawaa
    JOURNAL INTIME
  • Le Grand Dodo (Henri-Frédéric Blanc)

    Grand Dodo (Henri-Frédéric Blanc)

    Le néant, je veux l’appeler la néante, un mot qui me plaît: j’y vois une maman géante (j’ai failli dire une mamante) qui parmi les étoiles d’or bercera doucemen... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • Vélo boulot dodo

    Oui je sais mon blog tourne au ralenti ! Mais que voulez vous je suis plus souvent sur mon vélo qu’à rédiger un billet pour mon blog, d’ailleurs mon compteur... Lire la suite

    Par  Zigzornif
    CYCLISME, SPORT
  • Tous au dodo

    Tous dodo

    Infos du jeu : 2 à 4 joueurs 3 ans 15 minutes Mécanique principale du jeu : Hasard Rangement Condition pour le test : 10 parties et + Ils ont participé au Test... Lire la suite

    Par  Snakeyese
    CONSO, JEUX & JOUETS

A propos de l’auteur


Eric Mccomber 400 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte