Magazine

Chemin de l’eau en nocturne

Publié le 22 août 2009 par Goure

023.1250855200.JPGmarcel-faure.1250856487.jpg

Après vous avoir fait découvrir le chemin de croix la semaine dernière , suivons maintenant le chemin de l’eau.

022.1250855276.JPG

Départ de la Place de la Mairie , sous la conduite de Laura , employée de l’Office de tourisme. Il est 21 h , la grosse chaleur est tombée. La promenade sera agréable. Le petit groupe emprunte la bien nommée rue Rompe-Cul…Premier arrêt devant le presbytère, deuxième arrêt au belvédère.

025.1250855336.JPG

024.1250855416.JPG

On n’y voit pas grand chose , mais on écoute volontiers les explications de Laura. Je constate que le quartier du Fer est magnifiquement éclairé . IL faudra bien qu’un jour , tous, nous fassions des économies dans l’éclairage public. Les animaux qui ont besoin du noir  s’en réjouiraient . (C’était une parenthèse , non comprise dans la balade) .

026.1250855512.JPG
029.1250855628.JPG

Tournaou et sa meule , ci-dessous puis le grand lavoir encore en-dessous.

image002.1250856694.jpg
village-052.1250856830.jpg

030.1250855739.JPG

Voici un objet auquel je tiens , non pour sa valeur marchande mais pour sa valeur sentimentale. C’est le battoir qui a appartenu à ma mère Henriette Dauphin née Villeneuve , marqué à ses initiales HDV. Toutes les femmes en avaient un pour faire sortir l’eau des draps (ou autres grosses pièces) qu’elles venaient de rincer .

 

battoir.1250857243.jpg
lessiveusecopie.1250858103.jpg

Autre arrêt  : l’oratoire de Saint François d’Assise bien rénové, comme les autres oratoires de la commune.Enfin nous voici au tournaou, petit édifice  où une meule actionnée par l’eau servait à aiguiser couteaux et autres objets tranchants (voir p101 livre de M. Faure) et au grand lavoir qui me rappelle tant de souvenirs d’enfance : maman qui y a lavé pendant de longues années ainsi que d’autres ,dont Marie Charrier qui  y a lavé des milliers de draps. La bugado , (lessive , voir page 99 livre M. Faure) maintenant on trouve ça folklorique et  beau… Moi je songe d’abord au travail pénible fait par ces femmes courageuses. qui ont eu une vie pénible. J’en atteste volontiers . L’eau du lavoir vient de Fontigon par le canal  de Fontigon, important pour tous les Ampusians. Il a joué un rôle capital pendant des centaines d’années.Je vous recommande les pages 79 à 84 du livre de M. Faure . Je vous dirai seulement qu’il ” a une longueur de 7,2km et une pente de 2°/°. En période normale, la source de Fontigon a un débit moyen de 35l/s. Au cours de son cheminement , le canal bénéficie de quelques sources supplémentaires : la source du Cade, la source des Bourbanteaux, la surverse du Puits des Boeuf (fammile Boeuf). De 1497 à 1905, ce canal appartient aux propriétaires du domaine du Moulin-Vieux (familles seigneuriales).” LIsez l’indispensable “Ampus - Le conseil municipal a délibéré ” (De Bonaparte à la seconde guerre mondiale) - Auteur Marcel Faure.

Nous redescendons  par le chemin de l’aqueduc et faisons une halte au lavoir du milieu et au moulin à farine devenu salle d’exposition municipale.

032.1250856239.JPG
034.1250856310.JPG

Nous retournons à notre point de départ en empruntant de jolis escaliers pittoresques , un tantinet dangereux et une calada (rue empierrée façon Moyen Age. )  problématique pour qui n’a plus 20 ans… Il paraît qu’on va l’aménager pour qu’elle soit plus facile à la marche.Ce sera bien agréable pour ceux qui l’empruntent souvent…La promenade va continuer vers le chemin de croix avec Laura et le groupe fort sympathique. Merci Laura.

A lire : Les lavoirs 31 mars 2006

Video : Les lavandières de Cambremer


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Goure 7020 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog