Magazine Cyclisme

GP Ouest-France à Plouay. Thor Hushovd a toujours un plan

Publié le 22 août 2009 par Roltiss @roltiss

GP Ouest-France à Plouay. Thor Hushovd a toujours un plan
Cliquable
Hushovd Thor
COPIE INTERDITE
Copyright © 2005-2009 Fotoreporter Sirotti Italia - Tutti i diritti riservati.
www.sirotti.it

http://www.sirotti.it/

www.ouest-france.fr
Autorisation du 03.02.2005

GP Ouest-France à Plouay, dimanche. Maillot vert du dernier Tour de France, le Norvégien a un compte à régler avec Plouay.

Pour les Français, c'est « Totor ». Normal, il a fait toute sa carrière au Crédit Agricole avant de rejoindre la formation Cervélo au début d'année. Pour les Anglophones, « Scharwy » en raison de sa force. Le Norvégien est un buffle, un dur au mal, capable de soulever des montagnes, au propre comme au figuré.

Quatre ans après son premier maillot vert, Thor Hushvod a récidivé. Une conquête de tous les instants, longue et ardue. La faute à la star montante du sprint mondial, Mark Cavendish, qui n'a laissé cette année que des miettes à ses adversaires. Thor a malgré tout trouvé la parade, aller glaner des points là où l'homme de l'Île de Man était limité, en l'occurrence la montagne (39 points contre 24). Pour ceux qui l'auraient oublié, Thor a toujours habité à proximité de cols. Avant Monaco, il a vécu au Boulou, au pied des Pyrénées, puis à Gland en Suisse. « Une fois passée la période des classiques, il fait soit de longues sorties, soit des ascensions au seuil pour optimiser l'intensité en montagne. Si ça ne monte pas trop vite, il peut ainsi suivre, sinon il fait l'étape dans le Gruppetto » raconte son entraîneur et compatriote Atle Kvalsvoll. De quoi faire oublier ce magnifique soleil qui l'a privé du final à Paris-Roubaix.

Thor reste malgré tout un sprinteur dont la carte de visite compte cette année un succès au Het Nieuwsblad et deux victoires sur le Tour de Catalogne. Un dur au mal qui laisse rarement passer les occasions qui se présentent à lui. « Je sais dont je suis capable. Quand un final me convient, je me motive à fond pour ce jour-là. » Plouay rentre justement dans ses cordes. « En 2007, je termine deuxième mais Voeckler était vraiment le plus fort. » Ce mercredi, le Norvégien a remporté le Grand-Prix d'Olso, un critérium organisé dans la capitale norvégienne avec à ses côtés Amstrong et environ 50 000 personnes sur le bord de la route. « Ne vous inquiétez pas, il sera bien là, prévient son directeur sportif, Jean-Paul Van Poppel, ancien roi des emballages. On a une belle équipe pour l'accompagner. »



Christophe DELACROIX.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Roltiss 200 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines