Magazine Journal intime

Menorca la douce

Par Crapulax
Galapiat > Méditerrannée 2009 > Menorca la douce

22 août 2009

Bien que petite, 25 milles sur 10, Minorque est un Paradis pour le plaisancier flemmard, amoureux de beaux covesmouillages. Le bord de mer a miraculeusement été préservé des promoteurs immobiliers, pourtant voraces dans le pays et, à de rares exceptions près, la côte rocheuse est vierge de construction, parsemée de calanques somptueuses rarement éloignées de plus de deux milles. On ne navigue même plus: on se translate juste d’un petit paradis vers un autre. On se croirait tantôt dans une calanque de Cassis, de Piana ou dans un Aber breton. Le Grand Architecte a fait ici du très bon boulot. Il a même pensé à joindre à presque chacune de ces calas, une ou plusieurs petites plages de sable fin qui plongent dans l’eau transparente en pente douce. Je crois n’avoir jamais vu une telle concentration de beaux mouillages. Le réseau routier préserve également le littoral des terriens. Aucune route côtière n’existemecs et l’accès en voiture d’une Cala à sa voisine nécessite de remonter vers le centre de l’île pour retourner ensuite vers la côte, au moins 25 bornes, sans compter que les derniers kilomètres s’effectuent sur des pistes et que la marche finale n’est pas qu’une option. Du coup, il n’est pas difficile de trouver la tranquillité même autour d’un 15 Août. Je recommande vraiment.

Après notre longue période en eaux prudes, l’ambiance post-baba de Minorque nous change agréablement. Culs nus à dreadlocks sont ici les rois. Varape dans les calanques le jour et campement autour de la camionnette le soir constituent leurs saines activités. Sympas et bien achalandés, ils accueillent volontiers le yachty qui met le pied à terre la nuit venue pour observer leurs coutumes étranges…Comble du luxe, les espagnols sont globalement plutôt calmes et tranquilles en vacances, à contrario des italiens braillards, qui n’aiment rien tant que la surpopulation estivale et la conduite sport de leurs cochonneries à moteur.

ap_ro_sur_galapiat3
Minorque est aussi l’occasion de passer 3 jours délicieux avec Mallorie, Jérémie et leurs amis, Alex et Maya sans oublier bien sûr leurs 2+3 enfants. Barbecue et farniente dans leur maison isolée et parfaite; apéro le lendemain sur Galapiat qui se transforme pour un temps en radeau de la méduse/ jardin d’enfants, ballade à Cala Macarella le dernier jour. Nous jouissons de ces quelques jours trop vite passés en si bonne
les_gar_ons_lisent_la_carte
compagnie. Thao et Ewen exultent au contact d’enfants de leur âge avec qui partager leurs jeux et leur science nautique. Maintenant que notre équipage a pleinement trouvé ses marques, nous sortons de notre quarantaine de mise en route. Pas de nouveaux rdv très prochains prévus sinon peut-être des amis de Mallorie et Jérémie qui habitent Tanger où nous devrions atterrir dans moins d’un mois , dernière étape avant l’Atlantique.

Dernier jour à Minorque aujourd’hui avant de poursuivre vers Majorque demain. J’aurais aimé une place dans le port magnifique de Ciutadella mais il est plein, les tarifs prohibitifs et surtout, nous avons trouvé bien mieux: Cala d’es Frares, juste à l’entrée de Ciutadella, sous le

mouillage_parfait___Ciutadella
phare, calme et entourée de belles maisons d’architecte. Je l’appelle désormais mon petit port privatif même si nous la partageons quand même avec un autre voilier. A 5 mn en annexe du centre, si commode et délicieuse, je ne m’explique toujours pas comment elle reste aussi vide, sinon qu’une fois mouillé avec une aussière portée à terre, il ne reste plus beaucoup de place pour y séjourner confortablement. Promenades dans la vieille ville qui n’a pas usurpé sa réputation, quelques courses, demande d’une autorisation de séjour pour la réserve naturelle de Cabrera via le très serviable Club Nautic et connexion au monde avec une ligne espagnole qui nous accompagnera jusqu’à Tanger.

 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Crapulax 23 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte