Magazine

Le danger des ampoules basse consommation : mise au point

Publié le 23 août 2009 par Guy Deridet
Une mise au point de Rue89 sur les prétendus dangers des ampoules basse consommation. J'avais vu la vidéo de Mme Lobé et l'avais trouvé un peu exagérée. Apparemment, je ne suis pas le seul. Source : Rue89 Le danger des ampoules basse consommation : mise au point

Non, l'ampoule basse conso n'est pas dangereuse

Par Sophie Verney-Caillat | Rue89 | 22/08/2009

Les ampoules basse consommation émettent des ondes électromagnétiques, sont des mini-usines d'éclairage, et contiennent du mercure, toxique » : c'est ce que prétend Annie Lobé, qui se présente comme « journaliste scientifique » dans unelongue pseudo-démonstration vidéo que l'on reçoit de plus en plus souvent, accompagnée du message « il ne nous reste plus qu'à nous éclairer à la bougie ».

Lien vers la video d'Annie Lobé : http://www.dailymotion.com/video/x9lecu_ampoules-basse-conso_lifestyle

Alors que les ampoules à incandescence sont sur le point de disparaitre de la circulation, il est temps de démonter la rumeur. (Voir la vidéo)

1 - Pourquoi cette rumeur ?

Dans la série des scandales des ondes cancérigènes, vieux comme le micro-ondes et récemment réactivés par la polémique sur les téléphones portables et leurs antennes-relais, les ampoules ne sont pas les pires.

Mais le 1er septembre prochain, les lampes à incandescence de plus de 75 watts, halogènes non claires et autres lampes vont être bannies de la vente (consulter le calendrier ci-contre). Et un marché plus vaste s'ouvre alors pour les lampes basse consommation, puisqu'elles deviennent la règle : sur les 180 millions de lampes vendues en 2008, les « basse consommation » ne représentaient que 30 millions. Elles sont vendues six fois plus cher (pour une durée d'utilisation prétendue au moins six fois supérieure).

Bref, tous les ingrédients sont rassemblés : un « marché de la peur » avec toutes les personnes inquiètes des ondes dégagées par tous les appareils électriques, une obligation d'achat et un marché de masse. Le « journalisme d'épouvante » peut commencer.

2 - Qui est Annie Lobé ?

On ne sait pour quelle obscure raison la journaliste Annie Lobé a pris l'initiative de cette vidéo amateur, qui a fait rire tous les scientifiques l'ayant vue. Auteure de « La Fée électricité », livre où elle donne ses conseils pour lutter contre la « pollution électrique », elle publie essentiellement aux éditions Santé Publique, qui n'ont pas répondu à nos sollicitations et ne nous ont donc pas permis de la joindre. Elle a été condamnée pour diffamation après un procès contre SFR pour avoir écrit « les gens meurent sous les antennes » .

Cela n'avait pas suffit à faire d'elle une journaliste connue… Mais depuis sa vidéo sur les ampoules, son nom est souvent cité en lien avec cette polémique résumée en « ampoule basse conso égale danger ». Sa rigueur journalistique s'illustre bien dans la dernière séquence de la vidéo, qu'on vous détaille (si vous n'avez pas le courage d'aller à la sixième minute) :

« Il y aurait actuellement un pic mondial de l'incidence du cancer de la prostate en Guadeloupe, où 350 000 lampes ont été acquises par 43 000 foyers au début des années 90 » (…) « Je vous conseille de ne pas utiliser ces ampoules basse conso. »

3 - Les lampes dégagent-elles des ondes ?

Oui, comme tous les appareils électriques. Le ballast électronique inclus dans l'ampoule et qui permet de produire la lumière en émet, mais dans des proportions jugées non dangereuses pour la santé. Le Scientific Committee on Emerging and Newly Identified Health Risks (SCEHNIR), organisme indépendant qui a publié pour la Commission européenne, a publié le plus récent et officiel rapport sur les risques liés à la sensibilité lumineuse.

Il prévient seulement les autorités contre l'exposition prolongée, dans des conditions extrêmes et à une distance inférieure à 20 cm, à la lumière de ces lampes dites « fluo-compactes », et met en garde contre d'éventuelles séquelles pour la peau et les yeux. Oui mais « ces lampes ne sont pas faite pour être collées à la joue, dès qu'on s'éloigne, le champ magnétique diminue considérablement », remarque leSyndicat de l'éclairage.

Ce n'est donc pas à 5 cm qu'Annie Lobé aurait dû faire ses mesures mais à 30 cm, et de toutes façons avec un autre appareil que un gaussmètre incapable de mesurer les ondes produites sous cette distance. La question de la mesure exacte de ces lampes est si complexe que l'Afsset (l'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail) vient d'y consacrer, à la demande de l'Ademe, Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, un rapport d'une trentaine de pages.

A l'Ademe, Bruno Laffitte, l'expert en charge du sujet explique ainsi :

« Dans le but de rassurer le consommateur et d'actualiser les mesures sur les nouvelles lampes, l'Ademe va lancer des grandes campagnes de mesure du champ électromagnétique. »

Citons aussi cette mise au point de Martine Souques, médecin de santé publique à EDF, dans un article paru sur le site de la sérieuse Association française pour l'information scientifique (AFIS) :

« Les lampes basse consommation émettent des champs électromagnétiques dans plusieurs gammes de fréquences, de 50 Hz à 10 MHz. Cependant, les mesures effectuées dans ces différentes gammes (…) sont très inférieures aux niveaux indiqués dans larecommandation européenne de juillet 1999 sur l'exposition du public aux champs électromagnétiques. »

4 - Les lampes dégagent-elles du mercure ?

Oui, mais ce n'est ni nouveau ni un secret. La directive européenne ROHS impose un maximum de 5 mg de mercure par lampe. Le Syndicat de l'éclairage nous assure :

« Il faudrait des centaines de lampes fluo-compactes pour obtenir l'équivalent du contenu en mercure d'un thermomètre à l'ancienne. De plus, le contenu en mercure est passé en 20 ans de 100 mg par lampe à 2 à 5 mg aujourd'hui. »

Pour l'instant, on ne connait pas d'alternative au mercure pour produire des lampes peu énergivores. « L'avenir, ce sont sans doute les diodes électro-luminescentes(LED), tout le monde cherche la lampe du futur dans cette direction », nous dit-on au Syndicat de l'éclairage. Mais personne n'a encore trouvé…

Si le mercure était potentiellement dangereux, ce serait à l'occasion d'un bris de lampe. Mais les vapeurs qui sortent ne sont pas dangereuses à ces dosages, d'autant que le mercure s'incorpore dans le verre de la lampe au fur et à mesure de son utilisation et en fin de vie il y a encore moins de mercure dans la lampe.

5 - Faut-il recycler ces lampes ?

Rappelons enfin qu'il est impératif de les recycler une fois qu'elles sont arrivées à la fin de leur (longue) vie. Pour cela, la filière est organisée autour de Récylum, organisme collecteur agréé dont les points de collecte, sont disponibles sur ce site. Mais la filière a encore des progrès à faire et les consommateurs ne sont pas tous au courant. Il suffirait pourtant de lire sur l'ampoule qu'il est interdit de les jeter à la poubelle.

Ailleurs sur le Web

Adresse Fil Rss http://www.deridet.com/xml/syndication.rss

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • La cérémonie des Oscars 2009

    La 81e cérémonie des Oscars.Les acteurs du film "Slumdog Millionnaire" avec le réalisateur Danny BoyleLe film de Danny Boyle a obtenu huit statuettesLes... Lire la suite

    Par  Mega
    INSOLITE, PHOTOS INSOLITES
  • Rue89 : la révolution de l'information...

    Le collectif "We are change Paris" posent d'excellentes questions au site Rue89, lors d'une mini-conférence réalisée à La Fnac (La Fnac, l'entreprise qui voit... Lire la suite

    Par  Forrestgump54
    SOCIÉTÉ
  • Théières

    Une sélection de théières kitsch mais originales. Lire la suite

    Par  Mega
    INSOLITE, PHOTOS INSOLITES
  • Vidéos

    Un policier américain frappe une adolescente Incroyable saut en tricycleBatterie phénoménaleUn chien qui court pendant son sommeilPublicité pour des préservatifs Lire la suite

    Par  Mega
    INSOLITE, PHOTOS INSOLITES
  • Légumes mutants

    Légumes mutants

    Le photographe berlinois Uli Westphal collectionne les fruits et les légumes aux formes bizarres, achetés sur les marchés de la capitale allemande. Lire la suite

    Par  Mega
    INSOLITE, PHOTOS INSOLITES
  • Ampoules basse consommation

    Ampoules basse consommation

    Au moment où la consommation électrique bat des records historiques et où le contexte environnemental et économique renforce la nécessité d’économiser une... Lire la suite

    Par  Greg Catel
    ENVIRONNEMENT, SCIENCE & VIE
  • Faites vous mal avec la carte de la crise au quotidien par Rue89.com

    Faites vous avec carte crise quotidien Rue89.com

    Fermetures d'usine, licenciements, chômage technique... Découvrez les entreprises qui trinquent et témoignez. Tel est le message et la nouvelle rubrique éco de... Lire la suite

    Par  Richard Kirsch
    HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Guy Deridet 377235 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte