Magazine

L'adulte erre

Publié le 23 août 2009 par Didier54 @Partages
L'adulte erreMieux vaut tard que jamais. Par hasard, en zieutant le net, je suis tombé sur un dossier de la revue Sciences Humaines. Titre : Qui sommes-nous ? Sujet : les âges de la vie aujourd'hui. J'ai bien aimé celui sur l'adolescence (cliquer là). Et celui sur une crise de l'âge l'adulte (cliquer ici). En particulier ce passage :
En 1974 fut votée la majorité à 18 ans, au moment où la jeunesse s’éternisant, on avait cessé d’être adulte à cet âge ; en 1982, ce fut la retraite à 60 ans, alors même qu’à 60 ans on avait, déjà depuis quelque temps, cessé d’être vieux. On pourrait multiplier les indices de cette grande confusion des âges. L’impératif de notre temps serait-il qu’à tout âge il ne faut surtout pas faire son âge ? Ce brouillage général semble avoir fait une victime : l’adulte lui-même, devenu introuvable. Concurrencée, en amont, par une jeunesse qui commence de plus en plus tôt et finit de plus en plus tard et, en aval, par une nouvelle vieillesse dorée où l’on est âgé sans être vieux, la phase adulte se réduit comme une peau de chagrin. Sur elle pèsent tous les poids de l’existence. En quelques années décisives, tous les fronts s’ouvrent en même temps : il faut faire carrière, élever ses enfants, s’épanouir dans ses loisirs, penser à l’avenir et à soi tout en « gérant » le quotidien, bref, réussir sa vie ! Dans ce contexte, la meilleure définition de l’adulte est : « Un être qui n’a pas le temps. »

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Didier54 35 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte