Magazine Humeur

Géométrie tribale

Publié le 23 août 2009 par Olivier57
Vous êtes raciste, vous ? Non, bien sûr, en France, on n'est pas raciste, vous comme moi, pas raciste du tout.

Enfin, bon, on n'est pas raciste mais... Mais si l'on pousse le questionnement,  il arrive que des justifications viennent remplir les points de suspension.

Alors, que vous soyez raciste conscient ou inconscient, non raciste conscient ou inconscient, voici un petit exercice intéressant...


Commencez tout d'abord par réfléchir aux personnes que vous appréciez et qui ne sont pas de la même nationalité que vous, de la même race, de la même couleur de peau, de la même religion. Vous en trouvez ? Plusieurs ? Parfait. Vous n'en trouvez pas ? Allons, réfléchissez bien, pensez à des sportifs, des acteurs de cinéma, des présentateurs de télévision., à des collègues de travail ou de lycée, des voisins, des commerçants, des rencontres professionnelles ou amicales... Toujours  rien ? Pas d'inquiétude, cela va venir, il suffit d'avoir l'esprit ouvert, gardez cette réflexion dans un coin de votre tête pour plus tard, vous finirez bien par remplir votre liste.

Deuxième étape : Soyez attentifs aux personnes de votre nationalité, de votre race , de votre couleur de peau, de votre religion responsables de délits, d'escroqueries, de crimes, d'incivilités, de tous ces actes que vous rejetez. Attention, il ne faut pas remplir la liste avec les critères de la liste précédente. Ce n'est pas plus difficile, politiques, sportifs, patrons et salariés, criminels de tous poils, les colonnes des journaux en sont pleines.

Vous avez donc maintenant deux listes.

1) Celles de personnes que vous appréciez et qui ne sont pas dans ce que l'on peut appeler votre famille ethnique.

2) Celles de membres de VOTRE famille ethnique responsables de comportements que vous désaprouvez, qui vous horrifient.

Votre famille ethnique... Une de ces tribus que l'être humain se crée pour s'identifier à une collectivité ou a contrario, identifier l'ennemi. Les français, les parisiens, les noirs, les jaunes, les arabes, les étrangers, les touristes, les bigots, les fonctionnaires, les politiques, les sportifs, les chasseurs...

Bref, pour tout un chacun, il y a soi-même, ses tribus et ... les autres.

Maintenant, comparez vos deux listes. C'est tout de même ennuyeux de considérer qu'il y a des brebis galeuses dans votre famille et des gens que vous aimez ou aimeriez avoir comme ami dans  celles dont vous ne faites pas partie, non ?  Surtout lorsque l'on était pétri de certitudes sur les bons et les mauvais... Un petit exercice de nature à perturber nos frontières mentales. De quoi inciter à faire un peu de géométrie tribale pour les redéfinir savamment,  géométrie qui s'avère encore plus difficile que celle d'un redécoupage électoral, pourtant de même nature.

C'est tellement plus simple de faire des grandes catégories, les bons c'est  ceux qui me ressemblent, les mauvais, c'est ceux qui ne me ressemblent pas... Tellement plus simple que notre cerveau fait d'ailleurs une  sélection  inconsciente,  à l'inverse de l'exercice, remarquant les faits délictueux de ceux qui ne nous ressemblent pas et gommant pudiquement ceux de notre famille de clones, histoire de conforter notre position au quotidien.

Continuez les deux exercices pendant plusieurs jours, jusqu'à ce qu'ils deviennent des automatismes, je  l'ai fait et je vous garantis que cela change la vision du monde.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier57 11 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines