Magazine France

Déficits: Sarkozy, le bourreau des finances publiques

Publié le 23 août 2009 par Dornbusch

Il y a 15 ans le duo Balladur premier ministre - Sarkozy secrétaire d’état au budget s’était illustré en faisant exploser la dette publique de la France lors de leur passage au pouvoir entre 93 et 95.

800px-dette_publique_france__du_pib

L’annonce du phénoménal déficit public au premier semestre 2009 montre que Sarkozy revenu au pouvoir n’a pas perdu la main avec ce chiffre totalement fou: le déficit budgétaire de l’Etat s’est établi à 86,6 milliards d’euros à fin juin, contre 32,8 milliards d’euros un an auparavant, indiquent les chiffres du ministère du Budget publiés ces derniers jours. 

Le chiffre est tellement vertigineux qu’on peut le tourner en tout sens tant il défie la raison.
Le plus effrayant est que ce chiffre n’est pas tant lié aux mesures - keynésiennes ou équivalentes - d’injection d’argent public dans l’économie, elles ne représentent “que” 8,9 milliards d’euros. Non, il est essentiellement du à la chute des recettes. Les recettes fiscales nettes s’établissent ainsi à 108,5 milliards d’euros au 30 juin, contre 144,1 milliards l’an dernier à la même date.

Le chiffre qui m’a laissé le plus pantois est celui des revenus de l’impot sur les sociétés: il est en recul de 80 % à fin juin comparée au premier semestre 2008. La collecte d’impôt sur les sociétés (IS) n’atteint que 5,6 milliards d’euros, contre 28,5 milliards l’an dernier à la même date.

5,6 milliards: l’ensemble des entreprises de la 5e ou 6e économie mondiale, le cœur productif du pays, ne verse que 5,6 milliards d’euros d’impôts en une demi année. On mesure, au delà de la dimension conjoncturelle, l’effet des innombrables dégrèvements et allègements.

Les prévisions de Bercy conduisent ainsi à 20 et 25 milliards d’euros d’impôt sur les Sociétés cette année (moitié moins qu’en 2008) et entre 120 et 122 milliards de TVA, ce qui veut dire que la quasi totalité des recette est payée par les particuliers, et à travers un des impôts les plus injustes.

Quelle dette laissera Sarkozy en 2012 a la fin de son second (ne disons pas deuxième !) passage aux commandes. La barre des 100% de dette sera t elle atteinte par le bourreau des finances publiques françaises ?

David Dornbusch

Secrétaire de la section socialiste de Fontenay sous Bois - Blog d’actualité politique de la 6° circonscription du Val de Marne (Fontenay sous Bois, Vincennes, Saint Mandé)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dornbusch 490 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog