Magazine

Homme, femme : réflexion

Publié le 23 août 2009 par ßertrand
Lors de mes quelques jours de détente, j'ai eu l'occasion de rattraper -un peu- mon retard de lecture. Un des articles que j'ai lu m'a particulièrement interpellé. C'est celui de l'anthropologue Françoise Héritier qui écrit au sujet des rapports entre les sexes et de la persistance de modèles archaïques qui entravent la liberté féminine. Voici un extrait frappant de son discours (que j'ai dû malheureusement couper à certains endroits) :
« J'ai le sentiment que, durant toute la vie, on tire profit de tout ce qui se passe autour de soi, ce qu'on lit, ce qu'on entend, ce qu'on voit, sans nécessairement donner du sens à ces scènes sur le moment. J'ai été très frappée, dans l'enfance, par des chromos (Cf images) de la fin du XIXe siècle qui représentaient les âges de la vie. C'étaient des sortes de pyramides sur lesquelles étaient figurés l'homme et la femme, à 10, 20, 40, 60 ans... Si je résume ce qu'on y voyait, disons que la femme n'y était représentée seule qu'à l'âge de 10 ans (…), ensuite, elle était toujours accompagnée (…). Quant à l'homme (…), il était seul, lui, et les années avançant, on voyait qu'il avait réussi professionnellement, qu'il était prospère,(…). Observant cela enfant, je sentais que les choses étaient bel et bien ainsi, mais je trouvais cela fondamentalement injuste (…). »
Homme, femme : réflexionHomme, femme : réflexion
« Ces modèles archaïques sont des systèmes de représentation qui ont été construits au paléolithique, il y a quelque 500 000 ans, et qu'on nous a transmis jusqu'à aujourd'hui. Avec, en plus, le relais des religions révélées qui ont accentué ce que j'appelle la « balance différentielle des sexes », en y ajoutant les obligations proprement féminines que sont la fidélité, la virginité, la modestie, la continence, l'absence d'ambition personnelle et, surtout, le rejet du savoir. La certitude de l'infériorité des femmes, que les hommes considèrent comme naturelle, et qu'on inculque aux femmes comme étant naturelle également. Beaucoup de femmes se coulent dans cette situation, et même s'y trouvent bien, assurées d'être protégées dans le mariage, de trouver un confort dans le fait de n'avoir plus à réfléchir par elles-mêmes. Cela me fait un peu mal d'observer que nombre de jeunes filles, de jeunes femmes, considèrent que tout a été gagné déjà, qu'avec les lois imposant la parité, l'égalité professionnelle, il n'y a plus de problèmes. Elles ne voient pas que les noyaux de résistance sont dans les systèmes de représentation et dans des lieux d'élection tels que la vie domestique et la vie sexuelle (…). »
Tellement vrai... Cela m'a presque donné envie de lire Simone de Beauvoir.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • 6 Questions à… Mélanie Mendelevitsch

    Questions Mélanie Mendelevitsch

    Mélanie Mendelevitsch est une jeune plume de 24 ans : elle est journaliste pour Technikart (à lire d’ailleurs ce mois-ci, car Mélanie y explique pourquoi la... Lire la suite

    Par  Lagrandedepression
    HUMEUR, A CLASSER
  • Cruzeiro Do Samba sur le River's King

    Cruzeiro Samba River's King

    Croisière, samba, concerts, Dj Faniente, Tous les dimanches de l'été, Du 4 Juillet au 5 Septembre 2010 3x2 places à gagner en envoyant un mail à Noites do Brasi... Lire la suite

    Par  Mainsdoeuvres
    A CLASSER
  • Rigor Mortis

    I. La gloire des décadentsUn monde qui périclite peut faire rêver, ne serais-ce que par l'écho merveilleux qui immanquablement s'élève des fosses communes et... Lire la suite

    Par  Basan
    A CLASSER
  • Une journée presque ordinaire

    c'était une journée presque ordinaire. Il faisait beau et presque trop chaud sous le soleil.Déjeuner avec Cassiopée; un sandwich roulé en boule et une heure de... Lire la suite

    Par  Fred Desbordes
    A CLASSER
  • Un lapin dans le rétro

    lapin dans rétro

    Parlons un peu de mon frère ... Lors de mon dernier séjour à Paris, il évoqua Claude Lanzmann dont la biographie venait de sortir et dont il avait entendu dire... Lire la suite

    Par  Mtislav
    A CLASSER
  • L’ineffable M. Copé

    Une tribune libre de Fabrice Decoupigny. Le petit déjeuner du samedi matin est un rituel. Je me lève, je m’habille, je lance le café, je sors acheter le pain,... Lire la suite

    Par  Jfa
    A CLASSER
  • Morlaix. Une crue intense en centre-ville

    Les rivières du Jarlot et le Queffleuth sont sorties de leur lit suite à un violent orage, survenu le dimanche 3 juin, sur Morlaix. Par le passé, la cité du... Lire la suite

    Par  Seb322
    INFO LOCALE, A CLASSER

A propos de l’auteur


ßertrand 14 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog