Magazine Cyclisme

Freddy Bichot chez Bbox Bouygues Telecom.

Publié le 23 août 2009 par Roltiss @roltiss

Freddy Bichot chez Bbox Bouygues Telecom.

2009 Liegi Liege - Bastogne - Liege Agritubel Bichot Freddy foto ufficiale


COPIE INTERDITE
Copyright © 2005-2009 Fotoreporter Sirotti Italia - Tutti i diritti riservati.
www.sirotti.it

http://www.sirotti.it/

www.lanouvellerepublique.fr/

Autorisation du 03.02.2005

Transfert. Freddy Bichot, libre suite à l'arrêt programmé de l'équipe Agritubel, en fin d'année, va s'engager avec Bbox Bouygues Telecom.

11 h, lundi matin. Freddy Bichot se trouve chez Denis Troch, son coach mental. Il fête avec lui la naissance de son petit Lény, né le 20 août. Une belle nouvelle qui s'accompagne d'une autre : le coureur mayennais a trouvé un accord avec la formation Bbox Bouygues Telecom, basée en Vendée.

Freddy, comment se sont noués les contacts avec Bbox ?

Didier Rous, le directeur sportif, m'a téléphoné juste après mon succès dans la première étape de Paris-Corrèze. Puis on a trouvé un accord quelques jours plus tard. Le contrat n'est pas encore signé, mais je pense me rendre bientôt aux Essarts (où se situe le siège de l'équipe, ndlr).

Aviez-vous d'autres pistes ?

Oui, quelques petites touches, notamment à l'étranger. J'ai déjà couru pour une équipe étrangère (Barloworld, une formation équipe d'Afrique du Sud). Je préférais rester en France. Bbox devrait se maintenir au niveau Pro Tour, la saison prochaine, c'est l'assurance de participer à de grandes courses.

À un moment, avez-vous craint pour votre avenir ?

Oui. Pas un membre de l'équipe n'a pas été inquiet, du coureur au directeur sportif, en passant par le mécano. En sport, il faut toujours se remettre en question. C'est ce que j'ai fait, après ma non-sélection pour le Tour de France, en juillet. J'ai mis les bouchées doubles à l'entraînement, puis j'ai récolté les fruits, en gagnant cette étape du Tour de Corrèze. Je pense que cela a plus à Didier Rous. Il a vu que j'étais un guerrier. Il m'a dit que Bbox avait besoin d'un attaquant comme moi, ça m'a fait plaisir d'être reconnu pour mes qualités.

Même sans avoir disputé le Tour de France, vous avez réalisé une belle saison...

La meilleure de ma carrière ! Cet hiver, je m'étais fixé trois victoires, et j'en suis à quatre : les Boucles de l'Ardèche, l'étape du Tour de Normandie à Flers, une étape du Tour de Walonnie et celle de Paris-Corrèze. Et je ne compte pas m'arrêter là. Il me reste encore pas mal de courses à disputer, à commencer par le Grand Prix de Châteauroux, dimanche, puis le Tour de Grande-Bretagne, le Tour de Vendée, Paris-Bourges et Paris-Tours.

Ce changement d'équipe va signifier un nouveau départ, pour vous...

C'est motivant. Je vais découvrir une plus grosse structure, un nouvel encadrement et des nouveaux coureurs, même si je connais bien quelqu'un comme Vincent Jérôme, un autre Mayennais, licencié au même club que moi, le VC Château-Gontier. Je devrai me battre pour gagner ma place.

Recueilli par Arnaud BODIN. Ouest-France

 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Roltiss 200 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines