Magazine Société

Nîmes 2009 : journées d'été des Verts et d'Europe Ecologie

Publié le 23 août 2009 par Chezfab
tournesol.jpg

Cette année c'est à Nîmes que les journées d'été des Verts et, pour la première fois, d'Europe Ecologie se sont tenues. C'est donc sous un climat plein de chaleur (32 à 40 °c !!) que nous avons débattu, parlé, swingué et milité. En prime : des tonnes de chaleur humaine !

Je ne vais pas ici faire un résumé de tout, ce serait idiot et inutile, mais faire un bilan de ce que j'ai ressenti.

Commençons par l'OPNI (Objet Politique Non Identifié) qu'est Europe Ecologie. Ce que je disais (qu'il ne survivrait pas en l'état) après (ou pour) les régionales se confirme. La forme actuelle n'est pas totalement adaptée à un enjeu national et c'est donc tout naturellement que la théorie du phoenix lui est appliquée : meurt de son combat passé pour mieux renaître. Oui mais renaître sous quelle forme ? A priori celle d'un "parti réseau". Intéressante notion, car cela manque dans le paysage politique français.

Disons le tout de go, j'ai été très critique sur Europe Ecologie, et le reste sur certains points. Mais l'espace qui vient de se créer me semble intéressant (d'autant plus qu'il est, à ce jour, le seul où les choses bougent). Je compte donc y prendre "ma place" (façon de parler) pour voir vers quoi tout cela évolue. Car nous ne sommes pas à l'abri, malgré tout, de dérapage du type cooptation des têtes des listes, manque de transparence et manque de démocratie. Mais je crois qu'il est temps que les acteurs non verts se bougent un peu plus pour obtenir tout cela aussi...

L'OPNI est donc en devenir, c'est donc à suivre...

Sinon, des plénières furent intéressantes. Celle qui tentait de faire un arc large sur ce que peuvent être les valeurs de Europe Ecollogie (annimée par Edwy Plénel) fut forte en positions / convictions. Christiane Taubira y fut excellente, tout comme Cécile Duflot (surtout pour rattraper la énième assiette Modem lancée en l'air, maladroitement selon certain, pour avoir un article dans les journaux selon moi et d'autres, par Daniel Cohn Bendit) et Emmanuelle Cosse. Bon, ok, n'oublions pas les messieurs. Yannick Jadot en as surpris plus d'un sur son déterminisme et son "autonomisme" (mais je ne peux m'empêcher de penser qu'il construit pour 2012, malgré tout...son site étant déjà réservé, mais c'est le propre du politique... ), pour le reste, ce fut un peu plan plan quand même messieurs ...

La plus surprenante fut  celle de clôture, réellement fabuleuse et pleine de sens sur ce qu'est l'écologie politique, ses valeurs, ses fondements, ses doutes aussi (car ce n'est pas un dogme). Des intervenants de très grande qualité : Yves Cochet, Geneviève Decrop, Alain Lipietz, Patrick Viveret, Jean Paul Besset et le tout annimé par Cécile Duflot (brillamment). Il est bon de voir une plénière de ce niveau, posant clairement les bases de l'écologie politique comme politique de civilisation (dès que je peux trouver le Podcast, je le mets en ligne, sinon allez voir sur le site des JDE)

A noter, tout de même, que la plupart des plénières manquent de temps de débat réel avec la salle, ce qui aurait permis, par exemple dans le cas de l'invitation de Véolia et Eurst and Young, l'expression des tous face aux acteurs invités.

Ce furent donc trois belles et intenses journées où l'écologie politique a su se retrouver (pas dans sa globalité, mais autour de l'appel Europe Ecologie pour le moins) et partager.

Reste maintenant à solidifier tout cela, à fixer des valeurs, à poser un réel socle commun et, comme le disait Yves Cochet, à être certain que nous partageons tous le même constat.

Pour finir, je souligne le fait que ces journées ont été l'occasion de belles rencontres, et je salue ici ceux qui se seront reconnus...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chezfab 4794 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine