Magazine France

Allègre flingue la taxe carbone pour exister

Publié le 23 août 2009 par Juan

Claude Allègre, éphémère ministre du gouvernement Jospin rallié au sarkozysme depuis 2007, flingue la taxe carbone. Il faut avouer que l'entrée de Claude Allègre au gouvernement Fillon a été elle-même tuée dans l'oeuf par le succès d'Europe Ecologie lors des dernières élections européennes.
Dans un entretien au Parisien dimanche 23 août, Allègre explique que la taxe carbone est une "une initiative catastrophique pour notre pays".

"Elle serait inutile climatiquement, injuste socialement, nuisible économiquement".
"Parler d'une taxe carbone pour l'ensemble Europe-Amérique du Nord, qui représente presque 50% des émissions de CO2, peut être un sujet de débat, mais l'instaurer au seul niveau français est ridicule".
"Prélever neuf milliards par le biais de cette taxe sur notre système économique serait suicidaire. Ce serait affaiblir la consommation et pénaliser nos entreprises".

1. Claude Allègre nie depuis longtemps, envers et contre tout, l'existence même du réchauffement climatique. Cette fois-ci, c'est l'une des premières critiques fortes d'Allègre contre son nouvel ami Sarkozy. Il faut dire que ce dernier, avec ce projet carbone, tentait de s'allier les faveurs écolos en vue des prochains scrutins. Or Claude Allègre déteste le camp écolo.
2. Allègre défend également aussi l'idée suivant laquelle les efforts français de lutte contre la pollution et le réchauffement de la planète sont vains à cause de la taille du pays. La belle affaire !
"La France émet à peu près les cinq millièmes des émissions mondiales de CO2. Cela veut dire que l'arrêt total de toute émission de CO2 par la France modifierait la température moyenne du globe d'un centième de degré dans 100 ans"
3. Allègre propose 3 idées: "accorder l'électricité gratuite pendant cinq ans aux acheteurs de voitures électriques, imposer aux compagnies pétrolières de consacrer 10% de leurs profits à la séquestration de CO2 et développer le nucléaire de quatrième génération."
Politiquement marginalisé, l'ancien socialiste tente de rebondir.
A plat.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Juan 53462 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte