Magazine Humeur

Les fanfares cacophoniques

Publié le 23 août 2009 par Jlhuss

… A l’épreuve du “silence” 

luc-chatel.1251058201.jpg
Il sera difficile de prétendre que le Président de la République, par une omniprésence médiatique, a empêché l’opposition d’être « audible » en cet fin de mois d’août et plus généralement tout au long de l’été. Les vacances au Cap Nègre ont laissé aux seconds couteaux et aux opposants institutionnels toute latitude pour occuper les créneaux libérés. Il y aura eu la petite diversion de Luc Chatel, le nouveau ministre de l’éducation Nationale, piégé dans les allées d’inter marché et pas grand chose d’autre du côté de la majorité. Cette affaire Luc Chatel ressemble à un coup monté. Sa précipitation à annoncer la fermeture des écoles si plus de trois cas de grippe H1N1 étaient diagnostiqués dans un établissement n’a pas été appréciée chez ses propres amis : Un petit coup d’adhérentes UMP déguisées en mère de famille, caddies à l’appui, et venant déclarer, béates, que les prix de la rentrée scolaire sont raisonnables est un « montage grossier » qui décrédibilise …

frangy-en-bresse.1251057033.jpg
Il restait donc à l’opposition un bel espace à couvrir; le loisir de faire passer des messages clairs et audibles. Qu’en est-il réellement à quelques jours des fameuses « universités d’été » et au décours des fêtes et des rassemblements en bras de chemise la chope à la main, sur fond de barbecue ?

A Marseille, il s’agissait des « ateliers d’été » et Peillon avait réussi à programmer des « ouvriers » de haut niveau : Marielle de Sarnez à côté de Robert Hue, en présence d’un Dany le Rouge un peu goguenard, le tout accompagné de nombreux leaders socialistes. Royal faisait l’impasse prudente certes, mais ce sont les hommes de son courant qui organisaient.

On ne pourra que retenir la « standing ovation » recueillie par M. de Sarnez. Dans le même temps une enquête d’opinion montre dans Libération, que seuls 42% des personnes interrogées se disent favorables à une alliance PS-MoDem, alors que le taux passe à 52% pour un rapprochement du PS avec la gauche antilibérale et surtout à 64% pour une union avec Europe-Écologie. Le décalage démocratique persisterait-il ? Ou alors cette stratégie d’alliance ne serait-elle valable que pour les régionales et à jeter par dessus bord une fois ces élections locales passées : simplement conjoncturelle ?

En dépit de ces interrogations, je dois reconnaître que le camarade R.Hue et la démocrate chrétienne M. de Sarnez autour d’une même tribune et s’applaudissant est une image que je ne croyais pas possible : miracle du mois d’août dont on conservera précieusement la photo !

sarnez-marseille-hue.1251064826.jpg

verts.1251057052.jpg
Pour Cohn-Bendit  c’est assez cocasse également. En déclarant : «Il faut prendre à Sarkozy ce qu’il n’a pas, c’est-à-dire un projet émancipateur qui parle des problèmes d’aujourd’hui. Pour cela, il faut changer la gauche, même s’il faut y ajouter le MoDem» ; il a suscité des interrogations stupéfaites chez ses amis verts. Même pour des régionales, ils ont du mal. Le pragmatisme tactique du leader d’Europe-Écologie les surprendra toujours.

A Frangy-en-Bresse, Montebourg avait adouci ses propos récents enregistrés dans le Nouvel Observateur. S’il reste toujours très attaché à l’organisation de la primaire ouverte, il ne semble plus évoquer aussi radicalement son départ du PS en cas de refus de sa stratégie. Le porte parole du PS, B. Hamon, était en  Bresse et faisait bonne figure,

aubry.1251061853.jpg
Delanoë signera la pétition ; il reste à attendre les réponses de Martine, sans doute à La Rochelle. Au passage, Montebourg, relayé par Hamon fustige les essais de rassemblement marseillais à la Peillon :“il faut d’abord rassembler la gauche, le reste viendra alors tout seul”

L’avocat, président du conseil général de Saône et Loire, aura bien utilisé “son moi” d’août ; jeudi, juste à la veille de l’université d’été du PS, il réunit un séminaire à Jarnac en Charente sur le même thème des primaires : vraiment très actif le jeune homme !

Ainsi l’espace médiatique accordé par le repos présidentiel n’a pas été utilisé de manière très performante par l’opposition. Les différentes « mélodies » entendues cet été s’apparentent plus à la fanfare de village et ajouteraient plutôt à la cacophonie. Pour l’opposition il est temps que Sarkozy rentre et reprenne le micro.  Ils pourront ainsi redonner l’image de  l’unité : le seul thème fédérateur de toutes ses réunions estivales demeurant l’antisarkozysme primaire . Selon l’enquête citée plus haut,  Nicolas Sarkozy recueille 48% d’opinions positives, en hausse de 3 points par rapport à juillet : le silence est bien d’or !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jlhuss 148 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines