Magazine

Succubus night

Publié le 23 août 2009 par Homelaet

Succubus Nights

succubus
Résumé : L'amour, ca fait mal. Et nul ne le sait mieux que Georgina Kincaid, à qui il suffirait d'embrasser son petit ami pour le vider de sa force vitale. Car Georgina est un succube, un démon qui tire son pouvoir du plaisir des hommes. C'est vrai qu'il y a des compensations plutôt sympas : elle peut changer de corps à volonté et elle est immortelle. Mais ne pas pouvoir roucouler avec le seul homme qui l'accepte comme elle est, c'est trop injuste !
Dans la librairie où elle travaille, c'est aussi un peu chaotique. Son collègue Doug a un comportement pour le moins étrange et Georgina soupçonne quelque chose de bien plus démoniaque qu'une overdose d'expressos. Et voilà que son meilleur ami immortel, un incube irrésistible, l'appelle sur une mission de séduction plus que délicate.
Une fois encore, Georgina va devoir remuer le ciel et l'enfer - et vite !

Extrait : "-Doug !
Il haussa les épaules.
- N'en fais pas toute une histoire. Moi, je trouve ça plutôt sexy.
- Mais je n'ai rien fait de tel. Ce n'est pas vraiment moi.
- Elle te ressemble. Et son prénom commence aussi par un G.
- Mais ce n'est pas...
Je déglutis, notant, moi aussi, les points communs.
Doug me jaugea d'un oeil appréciateur.
- Tu peux difficilement leur en vouloir. Vos descriptions correspondent et tout le monde sait que toi et Seth être très copains - sans compter que tu es une de ses admiratrices inconditionnelles. Après avoir lu la nouvelle, Casey a observé avec une perspicacité exceptionnelle que vous étiez arrivés ensemble hier. Après ça, les rumeurs sont allées bon train.
- Mais... et c'est tout ? (Personne à la librairie n'était au courant de notre liaison. Seth et moi avions préféré rester discrets). Nous n'avions rien fait.
Doug haussa de nouveau les épaules et se leva de derrière l'ordinateur.
- Dommage. Tu aurais remonté dans mon estime. Mais après tout, ce sont tes affaires."

Critique : Nous retrouvons une nouvelle fois Georgina Kincaid pour des aventures sulfureuses et intrigantes. On ne présente plus les personnages ce qui montre un gain de temps de la part de l'auteur. Ce livre est fidèle aux autres, il nous mène toujours dans des endroits glauques et dans une histoire d'amour complexe et impossible.
Seth et Georgina semble former le couple de l'année et comme tous les couples, ils ont des problèmes. Mais rien ne leur fera peur et leur empêchera s'aimer même si le seul point noir entre eux est qu'il ne peuvent coucher ensemble.

Ce roman est aussi bien ficelé que le précédent, je vous le recommande vraiment. Il faut juste aimer lire, de temps à autre, des actes sexuels qui vont parfois très loin dans l'imaginaire de l'auteur.

Un roman très jouissif pour le cerveau !

L'avis de Dazboness : Revoilà la plus charmante succube qui nous régale de ses aventures, aussi bien sentimentales que professionnelles. Une fois encore, l'auteur distille avec saveur un juste équilibre entre les mésaventures relationnelles de Georgina et Seth, son combat professionnel (car désormais elle doit faire son travail et prendre des âmes innocentes même si celà lui déplait), l'arrivée d'un ancien ami-amant incube et des troubles au sein de la librairie où elle travaille. Le tout sur un fond d'érotisme brûlant (après tout on parle bien de succubes non...)

La narration est toujours aussi souple et permet de passer de la légèreté de scènes dénudées ou de blagues des anges à la gravité d'une lutte contre des phénomènes qui ne peuvent avoir qu'une désagréable origine surnaturelle. L'on se contente de dévorer ce livre (avec les yeux bien sûr) en espérant lire bientôt la suite.

Auteur : Richelle Mead
Editeur : Bragelone
Pages : 377
Prix : 20€
Autres livres : Succubus Blues (tome 1)

Sommaire des livres critiqués


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Homelaet 129 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte