Magazine Rencontre

Un peu de sérieux svp!

Publié le 23 août 2009 par Dateurenserie

Pour ceux et celles qui en on marre de mes histoires de sexe sans développement aimeront probablement les textes qui vont suivre. Et ceux qui aiment les histoires de sexe devraient aussi aimer ça. Tout le monde est content! Non?

Donc mardi dernier, j’ai proposé a un contact Monclasseur – un autre, oui je sais – de venir me voir. Un moment donné, un gars se tanne de se déplacer. Je lui ai dis d’être ici pour 23h30 car j’allais voir District 9 avec l’Obsédée, film que vous n’irez pas voir à moins d’aimer voir des têtes qui explosent. Elle a accepté malgré l’heure tardive. 1-0 D.

Après s’être perdue sur la ligne droite qui nous sépare – ah les femmes au volant – elle est finalement arrivée avec 30 minutes de retard. Je l’ai amené sur les quais qui sont probablement les seuls endroits originaux ouverts un mardi soir dans ma charmante ville. J’avais déjà emmené La Jeune fille de 18 ans là et ça s’était avéré un succès.

Le premier vrai contact avec Jess s’est fait lorsque nous nous sommes installés sur une couverture près de l’eau. Avec la lumière des lampadaires j’ai pu constater qu’elle passait le test. Elle a un sourire magnifique, des yeux qui le sont tout autant et de longs cheveux noirs. Beaucoup de cheveux. Assez pour ceux qui en manquent. Mais c’est joli.

On s’est mis à discuter de tout et de rien mais surtout de rien. On était un peu stressés alors c’était nul. Elle c’était sa première rencontre via un site de rencontre et moi les filles jolies me stressent. Vous ne l’auriez jamais cru, hein? Il y avait donc beaucoup de temps morts qui étaient tout de même meublés par le bruit du vent et de l’eau. Romantique à souhait. Ne manqUn peu de sérieux svp!uait que la lune qui avait probablement décidée de se pointer dans la nuit de quelqu’un d’autre.

Un peu plus tard, elle s’est étendue sur la couverture et je l’ai imitée. Couchés, on dirait qu’on est plus ouvert à l’autre. Instinctivement, nos corps se sont rapprochés pour finalement être complètement en cuillère. Du coup, nos têtes – et par la bande, nos lèvres – n’étaient plus bien loin pour compléter le travail amorcé.

Il se faisait tard et elle baillait. Comme elle avait de la route à faire, je l’ai invitée dans mon petit lit simple et on s’est endormi.

Tout habillés. Et enlacés. Le sourire aux lèvres d’avoir une rencontre heureuse mais surtout d’être dans mon propre lit pour une fois.

D.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dateurenserie 578 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines