Magazine

Contes de l'ordi sacré : Gudule au centre de la terre 6

Publié le 24 août 2009 par Porky

33.JPG

EPISODE 6 : Où la Marsupilania 's band arrive enfin au centre de la terre et où l'on retrouve le caribou fou qui n'a pas changé d'un iota depuis le conte précédent -on avouera que ce serait dommage.

« Caribou Magique, je faiblis, là », dit Myxomatose en faisant mine de s'asseoir sur une marche. « On en a tous marre, lapin putride, répliqua la Belle Monogramme, Princesse de conte de fée. Et pourtant, on descend. Alors debout, et vite fait ! » Myxomatose grommela quelques paroles malsonnantes à l'égard de la Princesse qui, trop fatiguée pour l'écouter, ne songea même pas à relever ses insolences. (Et c'est bien là où l'on voit que la descente est épuisante.) « On est bientôt arrivé », promit le caribou magique. « Ca fait trois jours que vous nous dites ça, dit Multimédia que son stress avait abandonné et qui, sans son stress, se sentait nue et désarmée. On a déjà passé deux nuits -enfin, j'imagine- sur un palier, et on ne voit toujours pas la fin de l'escalier. » « Si ! clama Marsupilania que descendre un escalier n'avait jamais fatiguée -par contre, le remonter !... Je vois une sorte de grotte de couleur orange. Et je vois de la fumée. » « On ne voit pas de la fumée, protesta Logarithme, Prince Charmant. On la sent. » « Loga adoré, tu dis des sottises, répliqua la Belle Monogramme. On peut certes sentir une fumée mais on peut aussi la voir. » « Tu crois ? » fit le Prince Charmant, complètement désorienté. Et il serra encore plus fort sur son cœur sa lampe bleue en forme de vache. Le Masque de Fer qui, depuis un certain temps, et par un extraordinaire concours de circonstances, n'avait encore saoulé personne, intervint. « A quoi rime cette stupide absurdité ? Descendre au centre de la terre ne nous mènera à rien sinon à récupérer Gudule et au fond, finalement, tout bien considéré et après réflexion, je n'ai pas tellement envie de la revoir. Caribou Magique, expédiez-moi à Sainte Marguerite que je puisse finir tranquillement mes Mémoires. » « Désolé, Masque de fer, mais ma magie ici ne fonctionne pas, répondit le caribou magique. Du moins celle-là. Il fallait me le demander avant que nous commencions la descente. » « Et puis, il n'y a aucune raison que vous ne participiez pas à la course-poursuite, renchérit Marsupilania. Après tout, Gudule est votre ex-future, non ? » « Hélas oui », fit le Masque de fer avec un grand soupir.

« Et voilà, nous arrivons », dit tout à coup le Caribou magique. De fait, il ne restait plus qu'une dizaine de marches à descendre pour arriver dans la salle orange que la fumée avait désertée. Lorsque tout le monde eut mis le pied sur le sol de la grotte, chacun regarda autour de soi avec curiosité. Mais il n'y avait rien à voir de particulier. La salle était carrée, entourée de rochers qui diffusaient cette étrange couleur orange ; deux portes fermées intriguèrent cependant nos amis : l'une à droite, peinte en vert, l'autre à gauche, peinte en rouge. Sans hésiter, le caribou magique se dirigea vers la porte verte. « Et pourquoi pas la rouge ? interrogea Marsupilania. Je trouve cette couleur admirable, franchement. » « Chère Vaillante, si tu veux te retrouver en Enfer, pousse cette porte », dit le caribou magique, fort aimable. « Marsu, ne sois pas bêtement entêtée, dit Myxomatose. L'Enfer n'a rien d'attrayant en soi et franchement, ça ne vaut pas le détour. » On approuva chaleureusement cette affirmation. « Dommage, fit Marsupilania. C'aurait été le moment ou jamais de faire une petite visite... » « Le centre de la terre suffira, affirma Multimédia. Freine tes instincts touristiques et suivons le caribou magique. »

A l'instar de sa sorcière préférée, le caribou fou s'était retrouvé projeté sur un tas d'excréments posé là par la divine providence mais il avait eu plus de chance : ce n'était que de l'excrément séché. Il n'eut donc qu'à se secouer fortement et la couche qui le recouvrait tomba en poussière. « Je pue un peu, se dit-il en reniflant ses pattes. Mais tant pis. Voyons un peu le royaume de mon cousin. J'aime beaucoup cette couleur rouge. Tiens, on dirait qu'il a fait des transformations depuis mon dernier voyage... »

Alors qu'il s'engageait dans le premier couloir qu'il  avait trouvé, s'éleva un feulement bien connu de nos lecteurs, feulement qui annonçait l'apparition imminente de la femme maigre. Le caribou fou se boucha les oreilles avec ses pattes. « Punaise, elle est encore là, celle-là ! Ca fait des millénaires qu'elle empoisonne le centre de la terre, elle va pas finir par crever ! » Et tout à coup, le baquet, la planche à laver, le chiffon mouillé et la femme maigre se dressèrent devant lui. Il stoppa net. « Il te faut subir l'épreuve... » commença Jane B. mais elle ne put finir sa phrase. Un bon coup de patte la prit au dépourvu, la souleva de terre et l'expédia contre le mur sur lequel elle s'assomma fort proprement. « Tu m'emmerdes, radasse ! dit le caribou fou en enjambant le corps. Ca fait déjà dix fois que je suis obligé d'écouter tes conneries, et là, c'est une fois de trop. » La femme maigre sortit de son évanouissement. « Heu... Hon... Hon... » fit-elle, encore légèrement sonnée. « Quant à ton baquet et à ta planche à laver, voilà ce que j'en fais ! » continua le caribou fou et il donna un bon coup de pied dans les objets susnommés, lesquels volèrent dans le couloir et atterrirent une cinquantaine de  mètres plus loin. « Planche à laver toi-même ! » termina-t-il en se frottant les pattes. Puis, après un grand salut à la femme maigre qui se demandait encore ce qui lui était arrivé, il poursuivit son chemin avec un « gnaaa » extrêmement moqueur.

A suivre

(Voilà donc le caribou fou de retour. Va-t-il arriver à retrouver Gudule ? Quelles autres épreuves l'attendent ? Quant à nos amis, vont-ils devoir eux aussi subir le test de la femme maigre ? Et celui du Magma Originel ? Les réussiront-ils ? Une petite pause pour reposer l'esprit.)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Le Trésor des Contes

    Trésor Contes

    Tout LE TRESOR DES CONTES, dû à l'Auvergnat Henri Pourrat, totalisant 943 histoires, vient d'être réédité chez Omnibus en seulement 2 tomes (t. 1 = 1 344... Lire la suite

    Par  Contesetmerveilles
    NOUVELLES, TALENTS
  • Contes préfabriqués

    Contes préfabriqués

    J'avais raison pour le Poisson d'avril du 20 heures. Il l'a confirmé, David Pujadas, ce soir. Les éoliennes peuvent donc tourner en paix sans crainte d'être... Lire la suite

    Par  Irene
    A CLASSER
  • Contes et histoires sur la Toile

    Contes histoires Toile

    Conte-moi http://www.conte-moi.net/home.php Le Centre de ressources du patrimoine oral francophone pour enfants propose l’écoute de contes provenant du Mali,... Lire la suite

    Par  Chantal Doumont
    INSOLITE
  • Contes des temps modernes...

    Une belle histoire que celle de Susan Boyle. Une raison pour laquelle on reste accroché à la "Nouvelle star" (OK, pour Sinclair, aussi... ;)). Parce que nous, o... Lire la suite

    Par  La Fille Aux Chaussures
    CÔTÉ FEMMES, MÉDIAS, TÉLÉVISION
  • Ce mardi : les contes de la 3D

    mardi contes

    D’après une décision collégiale, ce mardi : les filles feront courir les garçons, au sens propre comme au figuré…. ……. Il était une fois au pays de Come in my... Lire la suite

    Par  Comeinmyworld
    CÔTÉ FEMMES, RENCONTRE, SEXO
  • "Contes" rendus des négociations salariales

    Compte rendu de la réunion de négociation sur les salaires du 27 mai 2009 Comme il est de tradition dans ce genre de réunion M. Lire la suite

    Par  Stoerckler
    HUMEUR
  • Contes myalgiques I : Les terres qui rêvent

    Contes myalgiques terres rêvent

    Vous connaissez tous griffe d'encre et Nathalie Dau ? Eh bien ça faisait des mois que je voulais lire ce recueil de nouvelles et que je repoussais, croulant sou... Lire la suite

    Par  Pralinerie
    CULTURE, LIVRES

A propos de l’auteur


Porky 76 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog