Magazine Santé

Abcès dentaire : les dangers de l'auto-traitement

Publié le 24 août 2009 par Estelle36

Au cours des siècles passés, décéder des suites d'un abcès dentaire n'était pas rare. Aujourd'hui encore, un abcès dentaire représente un foyer infectieux qui, selon sa localisation, peut gagner les structures anatomiques voisines, puis migrer en direction du cerveau. À cet égard, en cas d'abcès dentaire, les dangers de l'auto-traitement sont largement sous-estimés par les patients.
Abcès dentaire : dangers de l'auto-traitement

Désireux d'éviter de consulter le dentiste, de nombreux patients multiplient les prises d'anti-inflammatoires stéroïdiens et parfois non-stéroïdiens.

En cas d'abcès dentaire, les dangers de l'auto-traitement résident dans le fait que la prise d'anti-inflammatoires à haute dose masque les symptômes de l'infection qui peut ainsi se développer et prendre de l'ampleur en gagnant les zones voisines. Le patient risque de consulter bien trop tard quand l'infection,trop étendue, menace ses fonctions vitales. En outre, une infection traitée tardivement beaucoup plus difficile à endiguer.

Que risque-t-on en cas d'abcès dentaire non traité à temps ?

L'infection peut s'étendre au cou et à la face. On parle alors de fasciite nécrosante qui met en jeu la vie de la personne. La fasciite nécrosante se manifeste par un cou enflammé, gonflé et douloureux, des difficultés à avaler, des douleurs à la déglutition, des mâchoires crispées (trismus), une zone de gonflement au niveau de la mâchoire ou du cou (cellulite périmaxillaire).
Dans plus d'un tiers des cas (34,7 %), une infection dentaire négligée est à l'origine de cette pathologie gravissime qui nécessite une hospitalisation pouvant aller de 15 jours à un mois.
D'après une étude de 2008*, sur 150 patients pris en charge à l'hôpital Lariboisière, la mortalité était de 7,3 % en 2007. Les complications sont, elles aussi, loin d'être négligeables:  choc septique (passage massif de bactéries dans le sang), médiastinite (infection du médiastin, zone de la poitrine), pneumopathie (infection pulmonaire), séquelles esthétiques das 47 % des cas.
En cas d'abcès dentaire, les dangers de l'auto-traitement doivent être soulignés car ils peuvent conduire à la mort.
Que faire en cas d'abcès dentaire ?
En cas d'abcès dentaire, une consultation en urgence chez le dentiste s'impose car un abcès ne guérit jamais seul. S'il peut finir par se calmer spontanément, l'infection demeure à l'état latent dans l'os, prête à se réveiller à toute occasion.
En attendant le rendez-vous chez le dentiste, il est possible de recourir à des remèdes naturels qui peuvent soulager les douleurs et l'inconfort liés à l'abcès dentaire. En aucun cas cependant, ces remèdes ne peuvent remplacer une consultation chez le dentiste qui établira un diagnostic précis et mettra en œuvre un traitement adapté à la nature de l'abcès : dent dévitalisée, nécrosée, abcès parodontal, dent de sagesse, avec en première intention la prescription d'antibiotiques.
Tout savoir sur les soins dentaires appropriés en cas d'abcès dentaire: le Pratikadent
* Tran Ba Huy P : Les cellulites cervico-faciales de l’adulte : une inquiétante urgence vitale. 115e congrès de la Société Française d’ORL et de Chirurgie de la face et du cou (Paris) : 12-14 octobre 2008.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Estelle36 1669 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine