Magazine Journal intime

Appelez-moi Betty

Publié le 24 août 2009 par Bobby @MissBobbyD

Samedi soir, j’ai embarqué Mc Indian et mon mannequin avec moi, pour un retour express dans le passé. Au menu de la soirée, speed dating rétro. Oui Madame ! M.G. et moi avions mis le paquet niveau tenues : Lord Bret (son surnom pour la soirée) s’était transformé en John Steed. Quant à moi, Betty (je ne l’ai pas choisi, promis), je suis passée en mode années 50-60, très damoiselle de bonne famille, mais sexy à souhait (l’un n’empêche pas l’autre, on est d’accord) ! Ma special K. était rocky, comme à son habitude.

Appelez-moi Betty

Avant de continuer dans le déroulement de la soirée, qu’est-ce qu’un speed dating rétro (ça peut servir) ? Un speed dating tout court est conçu pour les célibataires. Un nombre d’hommes et de femmes égal, des tables de deux. Les demoiselles prennent place et ces messieurs les rejoignent pour compter Fleurette. Au bout de 7 minutes, les gentlemen tournent. À la fin, normalement, les dames doivent avoir jeté leur dévolu sur un gentilhomme (normalement hein). Le plus rétro, eh bien au lieu d’être en jeans et baskets, vous avez fait un effort de recherche pour revêtir une parure d’époque (entre 1920 et 1960), le tout sur fond de vieux tubes, de glamour et de courtoisie.

Appelez-moi Betty

Bien sûr, nous avons tous les trois participé à ces rencontres d’un nouveau vieux genre. K. est repartie bredouille, M.G., euh… comment vous dire ? C’était Noël pour lui. Et moi, héhé, et moi et moi et moi (référence ici), je ne suis pas repartie les mains vides* ! Tout le monde avait joué le jeu et c’était fort agréable. Nous pouvions admirer une exposition de photographies, acheter des accessoires, des vêtements ainsi que des chaussures vintage, regarder un film en noir et blanc. Les séances de séduction étaient entrecoupées de shows burlesques de charmantes ladies (Anna Bogen par exemple). Les fameuses filles rencontrées au Chacha et revues au vide dressing ont vraiment fait du bon boulot, en seulement 15 jours. Surtout qu’elles ont eu le sens du détail. Mini bémol : nous n’avons pas élu le meilleur baiseur…de main. Je pense que Lord Bret aurait sûrement gagné (mes gants en dentelle noire s’en souviennent encore) ! Les filles ? À quand le prochain événement ?

Appelez-moi Betty

Nous sommes partis avec une personne en plus (mon fameux homme mystère), boire des verres quelques rues plus loin et finir au Nouveau Casino (nouveau lieu pour moi, à tester plus en profondeur d’une part parce que j’étais fatiguée et d’autre part…euhm…occupée. Toutefois, la musique était bonne). Chacun a reçu plusieurs nouveaux amis Facebookiens pour l’occasion (vivent les nouveaux réseaux), pas mal non ?! Les échanges sociaux, il n’y a que ça de vrai !

Je ne pense rien avoir oublié (sinon, signalez-le-moi).

Bye bye les amours…

Betty

PS : les photos de la soirée ET de moi-même (pour les curieux) sont sur le site de mon M.G. !

* mes fameuses mains pas vides sont reparties avec cet artiste (mot compte double), qui fait de superbes photos (oui, il n’y a pas que l’Indien qui fait de très belles photos que vous pouvez admirer sur son site ici).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :