Magazine Science

Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour du miel

Publié le 24 août 2009 par Raymond Viger

Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour du miel

(Agence Science-Presse) – Si vous étiez impressionné par ces chimpanzés qui utilisent des brindilles pour attraper des fourmis, vous n’avez rien vu.

En voilà qui semblent utiliser plus d’un outil, et dans un ordre prédéterminé, pour attraper du miel. Les uns pour percer la ruche, les autres pour, comme une cuiller, ramasser le miel.

On n’a pas observé ces chimpanzés en action: mais les mêmes outils ont été retrouvés à proximité de plus d’une ruche, lit-on dans le Journal of Human Evolution.

Une telle séquence d’actions suggère une capacité à planifier, capacité qui va bien au-delà du fait d’attraper des fourmis: cela se compare aux humains des débuts de l’âge de pierre, avance l’anthropologue Christophe Boesch.

PUBLICITÉ


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Raymond Viger 488 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte