Magazine High tech

Quand tout va bien, c’est pas bien

Publié le 24 août 2009 par Romain18241

Aujourd’hui, fin des vacances pour moi. Je me leve donc à l’aube pour allez prendre mon train direction la Capitale. Je me dis : “8h05, c’est bon, ca va rouler comme sur des roulettes !”. Quelle belle connerie j’ai encore sorti là !

Pour l’annecdote, un trajet Angoulême - Paris dure en moyenne 2h30. Donc théoriquement, en partant à 8h05, je devais arriver à 10h35 (heure sur le billet). Je monte, balance ma valise sur l’étagère et me cale dans le fond de mon fauteuil et pique un roupillon. Arrêt à poitiers, 2 minutes chrono, impeccable ! Arrêt à St Pierre des corps, 3 minutes, parfait ! Hélas, c’est un quart d’heure avant l’arrivée que tout bascule…

Le train ralentit de plus en plus, comme si le moteur ne fonctionnait plus. Et ceci s’achève avec un grand coup de frein afin de stopper le TGV en pleine voie. Et là j’ai fait “oh non…”. Comme si je sentais venir le truc ! 10 minutes passent, nous sommes toujours bloqués sur la voie, et là, tel le messie, le conducteur prend son micro pour nous annoncer qu’un problème est survenu je ne sais plus où et qu’ils font de leur mieux pour résoudre le problème. A noté qu’un chien voyage avec nous. Un bull dog. Mais si vous savez ! Ces chiens tout moche qui passent leur temps à baver comme des gros sales ! Bref, vous allez comprendre mon mépris pour ce dernier par la suite.

20 minutes, 30 minutes, et deuxième annonce au micro : “Nous sommes toujours en train de résoudre le problème, mais nous ne pouvons pas vous indiquer le temps que cela prendra pour repartir”. Tel des moutons, nous attendons patiemment quand tout à coup, après 60 minutes d’arrêt, le train bouge ! “Bouge”, c’est le terme. Car je me suis dit “c’est trop beau pour être vrai…”. Les wagons avancent tout doucement les uns derrière les autres, quand le conducteur nous annonce que le train ne pourra plus désormais atteindre que 40Km/h au maximum ! Euh, il ne restait que 15 minutes de trajet, mais 15 minutes à 220, pas à 40 ! Donc faites le calcul, ca fait… Beaucoup ! Et donc, comme notre TGV risque de gêner les trains derrière, on nous annonce que nous devons changer de train ! A la gare de… Massy ! Soit à 40km/h, 1 heure de route !

De toute façon on ne pouvait pas bouger alors nous attendîmes calmement que ce Train Grande Vitesse (OverLOL) veuille bien bouger son cul ! En parlant de cul, vous vous rapellez du chien au début? A son tour d’être le héros ! Forcément, après 4h30 de route, il avait bien envie de faire caca ! Donc nous avons du passer le dernier quart d’heure jusque Massy le nez bouché suite à la décharge monumentale que nous a pondu M. BullDog ! Et priant pour que rien d’autre n’arrive…

(Respiration) Nous sommes à Massy ! Ne me demandez pas où c’est, j’en sais rien et j’en ais rien a faire ! Je veux rentrer ! Nous moutons (jeu de mot terrible) donc dans le second TGV. Personnellement, j’ai évité le wagon avec ce connard de chien ! 15 Minutes plus tard, nous avions droit à une enveloppe pour un remboursement partiel du billet et à un plateau repas (d’une valeur d’environ 0,40 centimes).

OMAGAD ! Un plateau repas? Bin ouais, on est arrivé à 13h à montparnasse !! Soit un voyage de 5 heures, donc deux fois plus long que prévu. Soit un beau voyage en train qui respera ancré dans ma mémoire à tout jamais, et qui en rajoute une couche sur ma hantise de la SNCF !

Sur ce, je pars poster ça sur VDM !

SNCF


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Romain18241 48 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines