Magazine

Lens: La municipalité rallonge sa subvention au Familia

Publié le 24 août 2009 par Ceintureventreplat

Le Familia ne figure plus dans le classement « Art et essai » réactualisé chaque été par le Centre national de la cinématographie (CNC). Cette décision prive la structure d’une subvention de l’État. Elle sera compensée par une rallonge de l’aide de la municipalité, « attachée » au cinéma de proximité qu’elle gère depuis 1986.

billets-euros-subvention-association
Pour le spectateur, la saison du Familia recommencera début septembre dans les mêmes conditions qu’elle s’est terminé. Tarifs, choix de la programmation, nombre de séances hebdomadaires… «  On ne change rien », assure Michel Grabowski, responsable du service culturel de la ville.

Dans un contexte local guère favorable aux cinémas de proximité (fermeture de l’Arc-en-Ciel à Liévin et de l’Espace Lumière à Hénin-Beaumont), il aurait pu en être autrement pour la salle obscure avionnaise. Cet été, elle a été sortie du classement « Art et essai » établi par le CNC où elle apparaissait sous le label « jeune public ». Conséquence : le Familia ne bénéficiera pas du coup de pouce de l’État qu’il avait pris l’habitude de recevoir.

6 000 euros en 2008

La manne s’élevait à 6 000 euros en 2008 dans un budget de 65 000 euros. «  La municipalité, très attachée à cette structure, compensera par une subvention d’équilibre, indique Pascal Demarez, directeur du cabinet du maire. La pérennité de la salle n’est pas remise en cause. Si dans nos calculs, il n’y avait que des questions financières, on aurait fermé depuis longtemps. L’une des priorités du mandat est la jeunesse. Plus de la moitié des spectateurs du cinéma sont des scolaires. » «  Notre salle, c’est avant tout un outil, comme une école de musique. complète Michel Grabowski. Rien que le travail avec les scolaires justifie son existence. » En 2008, le Familia a accueilli environ 10 000 spectateurs, 52,5 % dans le cadre scolaire, 31 % pour les films « jeune public », 13,5 % pour le « tout public » et 3 % pour les films d’auteurs. «  Depuis le développement des multiplexes, l’affluence s’érode chaque année mais ce n’est pas le nombre de spectateurs qui a motivé la décision du CNC, ni la part de l’art et essai dans la programmation, explique Michel Grabowski. On nous reproche un nombre de séances trop faible. » Plusieurs projections ont en effet été annulées l’an passé en raison de l’absence de spectateurs.

Travail de proximité

Avant de penser à «  rentrer dans les clous du CNC », en assurant le nombre attendu de projections, la ville s’active pour capter l’attention de nouveaux spectateurs. Une démarche entamée avant le retrait du label. «  Notre stratégie est de continuer le travail de proximité avec les associations pour notamment organiser des moments thématiques, reprend le responsable du service culturel. On pense également aux aînés ou aux comités d’entreprise. »

source: la Voix du Nord


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ceintureventreplat 656 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog