Magazine

La nouvelle

Publié le 24 août 2009 par Xavier1
Peste




Sale temps pour tout le monde. La grippe frappe en hiver australe dans les DOM TOM. Il fallait s’y attendre et force tout le monde à réfléchir à ce qui nous attend peut-être dans un futur relativement proche. Et à la vitesse à laquelle circulent les biens et les marchandises à travers la planète, sans oublier les personnes qui voyagent  en avions dont les tarifs se sont démocratisés, la contagion fatale va aller certainement beaucoup plus vite que prévu pour  la propagation du virus de la grippe dans l‘hémisphère nord.
Je me souviens d’une époque, à la fin des années 70, à Djibouti, ou un brave djiboutien déguisé avec un uniforme et un chapeau colonial, vaporisait de l’insecticide  avec des aérosols  genre Tupic ou Baygon à travers tout le Boeing 747.  Ce spectacle avait fait rigoler tout le monde à l’époque mais cela nous protégeait tous du paludisme et des autres maladies tropicales à l‘époque. Ca piquait un peu les narines et sentait bon la citronnelle.  Et puis au fil des années, cette pratique s’est perdue.
Sans doute faudrait-il refaire cela à nouveau dans les avions non pas avec de l’insecticide mais avec des fongicides assainissant purifiants  d’atmosphère à chaque escale à travers le monde avant de laisser l‘appareil se poser en Europe. On peut espérer qu’avec cette pratique qui ne serait finalement pas si couteuse que cela,  limiter fortement les problèmes de contagion.
Les autorités sanitaires françaises ont-elles prévu le risque de contagion de la grippe mortelle par les systèmes de ventilation et autre climatisation dans les immeubles de bureau? La légionellose, a rendu malade de nombreuses personnes par les systèmes de ventilation; y diffuser des huiles essentielles serait une nécessité impérieuse pour assainir les lieux.
A ne pas oublier les ioniseurs d’air cités dans un précédant post.
Une chose est certaine, ce qui fait que les gens tombent moins malade ou ne sont jamais malades est du à l’hygiène tant corporelle que ménagère. Donc, l’ensemble de la santé des personnes est lié aux revenus financiers. Si les revenus sont bons, se soigner physiquement et soigner son habitat ne pose aucun problème. Pour les autres, cela devient de plus en plus problématique si les revenus ne sont pas à la hauteur.
Mais les maires de communes ont des responsabilités. Il y a des villes où les rues sont sales, pleines de poubelles, et de salissures au sol douteuses à très douteuses; c’est une catastrophe sanitaire potentielle pour tout le monde quand viendront l‘automne et l‘hiver si les élus ne font pas leur travail.  Certainement que le gouvernement devrait donner des consignes en ce sens.
Xavier  Jaffré


VAC  PRESSE

www.xavier-jaffre.info 2004-2009

X.J CONSULTANTS


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Xavier1 90 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte