Magazine Société

Le PS fait sa rentrée, divisé comme d'habitude

Publié le 24 août 2009 par Flavienneuvy

C'est la rentrée politique avec les traditionnelles (et ennuyeuses) universités d'été des partis politiques. Du côté de l'UMP, tout est en ordre de marche avec un rassemblement de plus en plus fort avec les arrivées du MPF et du CPNT. Le parti majoritaire se prépare pour les élections régionales avec la perspective de reprendre à la gauche quelques régions. Nous attendons de connaître officiellement qui conduira la liste pour l'UMP en Auvergne. A cette unité s'ajoute les signes de reprise économique qui s'accumulent et qui laissent penser que l'année prochaine, au moment des régionales, le contexte sera bien meilleur.

En face, au PS, c'est exactement l'inverse. Divisions, débat profond sur l'idée de primaires qui occupe tous les socialistes en ce moment, pas ou peu d'idées lisibles. Bref le néant.

Heureusement, le PS garde cette capacité à nous faire rire sourire (n'exagérons rien) avec plusieurs images fortes ce week end grâce à toutes les universités d'été des courants qui précèdent d'une semaine l'université d'été officielle de La Rochelle (je sais c'est compliqué mais c'est toujours compliqué avec le PS).

C'est le courant de Vincent Peillon qui le premier a branché le fil de la rentrée politique à Marseille. Bravo à lui pour l'exploit d'avoir trouvé suffisamment de figurants pour mettre sur une même photo un communiste, une MoDem, une PRG et un écolo. Bon, visiblement, cela n'a pas été facile et il a été obligé de puiser dans les réserves en allant chercher Robert Huebernatus, lui qui profitait de sa retraite tranquillement au sénat et qui ne demandait rien à personne. Remarquez, cette rencontre a permis au moins d'éclaircir un point sur la posture ni droite ni gauche du MoDem : elle penche quand même un peu (beaucoup) à gauche. Il faut simplement que tous les électeurs du MoDem en soient bien conscients : l'idée initiale de F Bayrou qui était de se sortir du clivage traditionnel droite gauche est morte et les "historiques" UDF devront en tirer les conclusions qui s'imposent.

A peine VIncent Peillon avait-il fini de poser pour les photographes que l'inimitable Arnaud de Montebourg prenait le relais avec la fête de la rose à Frangy-en-Bresse. Invité d'Arnaud de Montebourg : Benoît Hamon. Casting de rêve pour petite fête sympathique devant une foule de journalistes venus immortaliser l'évènement. L'avocat a plaidé pour les primaires avec force en mettant dans la balance (attention "çà déchire" comme disent les ados) sa démission. Le PS en tremble encore...C'est effrayant : "faites des primaires où je claque la porte"...

Bref, rien de neuf au PS, vivement La Rochelle et les prochaines réunions préparatoires des courants du PS, attention quand même à ce qu'ils ne se transforment pas en courants...d'air.

Flavien Neuvy


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Flavienneuvy 1312 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine