Magazine France

Ségolène Royal absente à Marseille… et alors ?

Publié le 24 août 2009 par Marc Vasseur

Ségolène Royal absente à Marseille… et alors ?Pas la peine de tourner autour du pot, le fait que Ségolène Royal ait séché les journées d’Espoir à Gauche n’est pas à mes yeux l’essentiel de ce week-end.

Le plus important est bel et bien de voir sur une même estrade : Robert Hue (bon ok ce n’est pas super sexy mais après tout Fabius était bien 1er ministre avant que Bob soit à la tête du PC… hein…), Daniel Cohn-Bendit, Christiane Tobira et Marielle de Sarnez.

Sans faire dans l’envolée lyrique à la Vincent Peillon et à défaut d’être à proprement parler historique, ce moment peut être porteur d’une réelle dynamique dans la perspective de 2012. Pour moi et n’en déplaisent aux partisans de la gauche pure, je veux voir Sarkozy quitté l’Elysée et pas en 2017 comme certains exégèses l’espèrent pour leur propre carrière de « Président ».

Nul doute également qu’on trouvera quelques abrutis nous rappeler qu’il n’y a pas de programme… ben oui, c’est vrai ça, en trois jours, ils auraient pu accoucher d’un machin clef en main, c’est tellement simple limite doigts dans le nez… quel parti en a ce jour ?

Alors oui, il était nécessaire qu’enfin on puisse esquisser les contours d’une nouvelle majorité progressiste non dans le cadre étroit et superficiel d’un accord de 2nd tour. Pour être en mesure de porter un projet alternatif, il faut débattre des convergences et divergences, sur un pied d’égalité, bien avant mai 2012, et devant les Français non dans les arrières salles vieillottes des partis politiques un peu dépassées.

Si c’est pour nous refaire un machin branlant sur le modèle du « je te prends un bout de ça si tu me prends ça mais ça c’est niet… », je ne suis pas certain que cela suffise.

Au fond à part des vieux relents de conservatisme, je ne vois pas bien ce qui effraie dans cette volonté de créer un tel espace de dialogues…

Ah si qui gagne à la fin ?… et bien les Primaires non ? Même Laurent Fabius semble s’y résoudre (pour le vote plus facile à … enfin plus difficile à une telle échelle) … c’est dire… Pour DSK, si une telle démarche « globale » venait à voir le jour, il serait difficile pour lui d’apparaître comme le sauveur de dernière minute.

Au fond, j’en viens à me demander si le PS ne va pas une fois encore (de trop ?) être l’acteur frein alors qu’il aurait probablement tout à gagner à être l’acteur moteur mais en a-t-il encore les moyens ?

Avant de faire votre Gérard Filoche de base sur les questions plus programmatiques… si on attendait un peu d’avoir des éléments sur les discussions qui se sont tenues dans les ateliers d’EAG.

Marianne de Sarnez à EAG (source  Jeune Garde 87): Ce qui nous rassemble est plus fort que ce qui nous oppose. Ceux qui n’ont pas renoncé à l’idéal républicain ont à faire ensemble“.


Et si on s’osait à essayer ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marc Vasseur 262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte