Magazine

Lima

Publié le 25 août 2009 par Nicole Guichard

LIMAAu Pérou, l'accès à l'eau potable reste un privilège : Il est à peine 5 heures quand de puissants coups de klaxon se font entendre dans les rues terreuses de Naranjal, un immense quartier déshérité du nord de Lima. C'est le camion-citerne. Le matin, il en passe au moins un toutes les demi-heures, explique Amanda Solis. Cette quinquagénaire habite le quartier depuis plus de quatorze ans. Quand nous sommes arrivés, cette zone n'était qu'un terrain vague, mais on nous a promis que nous aurions rapidement l'eau et les services de base à domicile, raconte-t-elle.

Pourtant, le quartier entier n'a toujours pas de système d'assainissement et, comme six millions de Péruviens (sur 28 millions), aucun des 150 000 habitants de Naranjal n'a encore accès à l'eau potable. Nous achetons l'eau au camion-citerne et la gardons dans un réservoir en ciment, raconte Celia Quisuruco, qui, à 37 ans, ne sait pas ce que c'est que de vivre avec de l'eau courante : Mes parents sont venus de province il y a quarante-six ans et se sont installés sur la colline Candela voisine, où nous n'avons jamais eu ce service.

Lima corrrespondance-Le Monde-21.08.09-Lire la suite...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nicole Guichard 75 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte