Magazine France

Arrangement entre amis au coeur de l'été et chute de notre civilisation

Publié le 25 août 2009 par Dominique Lemoine @lemoinedo

Silence, plus de quinze jours d'absence, loin des blogs, d'internet, des mails, des médias et de tout le microcosme politique.....Je suis allé passé quelques jours à Rome, ville magnifique emprunte d'histoire où la richesse de l'architecture vous accueille et vous surprend à chaque coin de rue.Pendant ce séjour romain, je suis allé visité le port d'Ostie, ancien port de la Rome antique le long du Tigre et en bord de mer.La visite de cette ancienne ville marchande qui comptait près de 100 000 habitants laisse une trace indélébile dans notre mémoire. Bien mise en valeur par les monuments historiques romains, nous pouvons imaginer facilement l'agitation qui devait régner dans cette ville. Rues organisées, grands et petits entrepôts, boutiques, maisons d'habitations, thermes, Temples, tout laisse penser à une organisation bien réglée, à une administration bien ordonnée et performante et il est difficile d'imaginer qu'une telle organisation ait pu disparaître ....Mais toute civilisation porte en elle les germes de sa disparition. Dès qu'elle a atteint son apogée, le déclin commence inexorablement puis vient sa disparition.Mais la vie est là, vigilante, elle s'arrête dans un endroit du globe pour mieux s'organiser dans un autre. Sans être compétent en histoire et en sociologie des civilisations, il me semble que c'est le destin de toutes civilisations.La différence entre les moments que nous vivons aujourd'hui et ces temps anciens s'appelle mondialisation....Tout ce qui se passe dans le coin le plus reculé de la terre est immédiatement transporté dans un autre endroit de la planète telle une onde qui se répand partout et qui englobe tout la surface, tout le volume de l'espace.Ce phénomène de mondialisation pourrait aussi s'appliquer à la civilisation actuelle où l'harmonisation destructrice d'identitié et de valeurs locales pourrait devenir le lieu commun de la Terre. Dans ce cas, la destruction de notre civilisation ne serait plus un anéantissement local mais global.
Cette analyse peut paraître pessimiste mais en regardant les projets politiques actuels, le fonctionnement des institutions nationales, européennes et mondiales, l'indifférence que l'on porte aux millions de morts de stress hydriques et de famines pendant que l'on idolâtre pendant des heures la mort d'un danseur/chanteur, je me dis que le politique ne fait plus son travail, que l'apogée est passée et que nous laissons glisser lentement mais sûrement notre civilisation mondialisée vers l'abîme.Il faut donc que l'action politique reprenne ses droits, loins des petits arrangement entre leaders de partis comme nous avons pu le constater récemment pendant que tout le monde était en vacances.Il y a une forte différence entre un projet politique destiné à construire un projet de civilisation et les arrangements entre amis (politiques !) que nous constatons actuellement.Dominique Lemoine

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dominique Lemoine 164 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte