Magazine Emarketing

Les réseaux sociaux utilisent vos données personnelles pour le tracking de sites

Publié le 25 août 2009 par Christophe Da Silva
Selon une nouvelle étude réalisée par l'Institut Polytechnique de Worcester (WPI), la plupart des réseaux sociaux les plus populaires rendent généralement accessibles vos données personnelles à des sites tiers de tracking sur vos habitudes de navigation. C'est grâce à votre identifiant unique alloué par le réseau social employé que vos données sont alors transmises aux-dits sites de tracking.

Les réseaux sociaux utilisent des sites tiers de tracking pour en apprendre davantage sur vos habitudes de navigation

Craig Mills, professeur d'informatique au WPI, explique : "lorsque vous vous inscrivez à un réseau social, il vous est alloué un identifiant unique. Il s'agit d'une chaîne de chiffres et/ou de caractères qui pointe vers votre profil. Nous avons constaté que lorsque les sites de réseaux sociaux transmettaient des informations aux sites de tracking sur vos activités, ils incluaient souvent cet identifiant unique. Maintenant, un site de tracking ne possède pas seulement un profil de vos activités de navigation (via un navigateur web), il peut aussi relier ce profil aux renseignements personnels que vous affichez sur le site du réseau social".

Les réseaux sociaux utilisent des sites tiers chargés de suivre les activités sur leur plateforme. Ce faisant, ils peuvent en apprendre davantage sur les habitudes de navigation de leurs utilisateurs. Les cookies sont gérés par un navigateur web et contiennent des informations qui permettent aux sites de tracking de construire les profils des sites web visités par un utilisateur. Ainsi, chaque fois qu'un utilisateur visite un nouveau site internet, le site de tracking reçoit ces informations lui permettant ensuite de vous proposer des annonces publicitaires pertinentes.

Un exemple concret de la Rédaction : je suis allé faire un tour sur le site internet de Becquet, spécialisé dans le linge de maison, ai visité quelques pages produits et suis ensuite allé sur mon profil Facebook. Là, surprise, 2 emplacements publicitaires (le carré large 300 x 250px et le leaderboard 720 x 90px) situés sur l'application isCool me proposaient les mêmes produits visités sur Becquet. La chanson a duré une semaine. Pendant 7 jours, ces mêmes publicités s'affichaient systématiquement à chaque connexion à l'application isCool sur Facebook.

Is Cool by Cafe sur le profil Facebook de Christophe Da Silva - Publicité Becquet personnalisée

Wills explique que les réseaux sociaux vont trop loin en permettant ainsi la transmission d'identificateurs uniques car "les utilisateurs mettent un grand nombre d'informations personnelles sur ces réseaux sociaux. Ces informations peuvent être vues par défaut par les autres utilisateurs (un exemple ici - attention âmes sensibles s'abstenir - et un autre là). Cependant, il existe un certain nombre de mécanismes permettant aux utilisateurs de limiter l'accès à leurs informations personnelles mais nous avons observé que la plupart d'entre eux n'en tiraient pas avantage".

Avec un identifiant unique, les sites de tracking peuvent donc avoir accès aux informations personnelles des utilisateurs. Wills explique également que cela peut conduire à des informations inexactes selon que le même ordinateur puisse être partagé avec d'autres utilisateurs.

"Les sites de tracking n'ont pas la capacité de savoir si, par exemple, un site sur le cancer a été visité par curiosité, ou parce que l'utilisateur a effectivement un cancer. Le profilage est déjà inquiétant en soi, mais il pourrait en plus s'avérer inexact et pourrait potentiellement conduire, dans ce cas, à des problèmes avec votre emploi, votre assurance maladie ou d'autres domaines de votre vie personnelle".

"Une fois que quelqu'un est en possession de votre identifiant unique, il peut tout apprendre de vous. Et même si les sites de tracking ne peuvent pas tirer avantage elles-mêmes de vos informations, peuvent-ils neanmoins vous garantir que celles-ci n'iront pas se retrouver entre de mauvaises mains ? Pour ces raisons, nous considérons que cette question est quelque chose dont nous devrions nous préoccuper".

Source : Webpronews - La Rédaction


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Christophe Da Silva 999 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte