Magazine France

L’Espoir à gauche

Publié le 22 août 2009 par Jeunegarde

OFRTP-FRANCE-GAUCHE-MODEM-20090822 C’est le nom du premier courant politique au sein du parti socialiste porté par Ségolène Royal et Vincent Peillon lors du congrès de Reims. Depuis, la Présidente du Poitou-Charentes s’en est émancipé pour se placer au-dessus de la mêlée, laissant à ses proches le soin de porter ses idées au sein du parti. Mais c’est surtout l’évènement politique de cette rentrée qui pourrait donner un coup de vieux à l’Université d’été du PS à la Rochelle le week-end prochain ! Ouverts par Jean-Louis Bianco et Vincent Peillon, ces premiers ateliers d’été ont rassemblé quelques 1 500 personnes. Il faut dire que l’affiche est plutôt belle : Verts (Cohn Bendit)-PS-PC (Hue)-PRG (Taubira) et Modem (de Sarnez) réunis pour débattre de l’avenir de la gauche et des questions du moment : les alliances et les primaires. Sujets que le PS n’a pas prévu d’aborder à la Rochelle.

Le débat le plus attendu de ces ateliers «Une nouvelle majorité progressiste pour la France : comment et avec qui ?» a permis à l’ancien leader communiste Robert Hue de renouveler son appel à un pacte unitaire de progrès destiné à rassembler la gauche en dépassant les appareils politiques pour rejeter toute hégémonie.

Mais c’est sans doute l’intervention de Marianne de Sarnez qui aura attiré le plus l’attention des participants et des médias. La n°2 du Modem a tenu un discours aux accents de gauche très prononcés : Ce qui nous rassemble est plus fort que ce qui nous oppose. Ceux qui n’ont pas renoncé à l’idéal républicain ont à faire ensemble“.

Daniel Cohn Bendit (favorable à des primaires à gauche et à des alliances avec le Modem a annoncé qu’il ne serait pas candidat aux présidentielles de 2012) et Christiane Taubira n’ont cependant pas caché les désaccords qui peuvent subsister avec le parti socialiste.

En clôture des ces ateliers, Vincent Peillon a annoncé l‘organisation de débats décentralisés dans les mois qui viennent entre les différents partenaires. “Il s’agira, n’en déplaise à la direction du PS, de donner un contenu à ce rassemblement écologique, socialiste et démocratique conçu - la précision est d’importance - à égalité avec nos partenaires”.

Cerise sur le gâteau, Bertrand Delanoë s’est déclaré ce matin favorable à l’organisation de primaires à gauche : “Je crois qu’il faut ouvrir les portes et les fenêtres et inviter tous les citoyens de gauche à construire avec nous, sur les idées et sur le leader en même temps, l’alternative à la droite”.

La rénovation est-elle enfin en marche ? La pression est désormais sur les épaules de Martine Aubry.


Tags: Cohn Bendit, De Sarnez, Hue, Peillon, Taubira

Related posts


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jeunegarde 2824 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte