Magazine

Nature Propre 62 installe des panneaux environnementaux

Publié le 25 août 2009 par Ceintureventreplat

Frédéric Vincent, responsable de l’association Nature Propre 62, poursuit son action en faveur de la protection de l’environnement sur le territoire du Calaisis. Tout en sillonnant le secteur pour ramasser les déchets laissés à l’abandon, il a installé une dizaine de panneaux de sensibilisation sur la communauté de communes du Calaisis.

economies-impots-associations-subventions-subvention-association-conseil-municipal-sport-budget-conseil-footballFrédéric Vincent
est un jeune commercial Fréthunois de 30 ans. Sans pour autant appartenir à un mouvement politique, défendre l’environnement est son principal objectif. Il est tout simplement un «  branché de l’environnement ». Il mange bio et les produits ménagers qu’il utilise le sont aussi. Indigné par les déchets déposés sur le bord des routes, les sentiers, les impasses et les fossés, il sillonne le territoire de la CCSOC et de Coquelles pour les ramasser.

Lutter contre les décharges sauvages

Afin de donner plus de crédibilité à son action, en 2006, Frédéric Vincent lance l’association Nature Propre 62. Il y a quelques mois, la CCSOC lui a accordé une subvention de 10 000 euros. Ce qui lui a permis entre autre de s’équiper d’un véhicule et d’une remorque. Une partie de la somme attribuée a été consacrée à l’installation d’une dizaine de panneaux affichant le slogan : «  Ne jetez pas dans la nature », mais aussi un briquet, un mégot de cigarette ou encore une cannette. Chaque commune de l’intercommunalité a son panneau, placé sur un endroit de grand passage. «  Vue l’étendue de la commune des Attaques, j’ai dû en mettre deux. Régulièrement, je changerai les panneaux sur le territoire. »

Attention déchets sur les parkings

À sa grande satisfaction, Frédéric Vincent ne rencontre plus de décharge sauvage. Mais pendant la période estivale, il ramasse encore des déchets sur les parkings d’Escalles et de Sangatte. «  Il serait souhaitable qu’en cas d’avis de tempête, les habitants ne sortent pas leurs poubelles la veille du ramassage. Elles se couchent par terre et les déchets se répartissent sur la chaussée », avance-t-il.

Bien qu’elle fasse partie de la CCSOC, Fréthun verse à Nature Propre 62 une subvention supplémentaire : Frédéric Vincent intervient au sein de la commune lors de manifestations telles que les brocantes. L’association bénéficie également d’une aide financière de la ville de Coquelles.

source: la Voix du Nord


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ceintureventreplat 656 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte