Magazine Santé

Fausse couche : Ce qu’il faut faire

Publié le 25 août 2009 par Masante

Une femme enceinte ayant une hémorragie accompagnée ou non de douleurs abdominales doit se mettre immédiatement au lit en attendant le médecin.  Il n’y a que dans les cas où l’hémorragie est particulièrement forte et prolongée, que les douleurs au ventre sont rythmiques avec pertes de caillots de sang et substances solides que tout espoir est perdu.

Environ un tiers des grossesses se terminent par un avortement spontané dans les quatre semaines qui suivent les dernières règles. Dans la plupart des cas, la femme ignore alors qu’elle est enceinte.

Si ses règles surviennent avec un décalage d’une ou deux semaines, elle pense alors qu’elle a eu un simple retard.

La nature met ainsi spontanément fin à des gestations qui, pour diverses raisons qui resteront inconnues, n’auraient certainement pas été normales.

Une femme qui se sait enceinte doit veiller à ne pas se fatiguer sans raison et à ne pas se livrer à des activités sportives intenses, surtout si elles comportent des risques de traumatisme.

CE QU’IL FAUT FAIRE
• Dès que les premiers signes se manifestent, la femme enceinte doit appelez un médecin et s’allonger. Si la fausse couche se confirme, celui-ci demandera éventuellement une hospitalisation.

• A l’hôpital, on pratiquera un curetage sous anesthésie générale, pour éliminer les déchets (morceaux de membrane et placenta) restés dans l’utérus après l’expulsion de l’embryon.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Masante 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine