Magazine

Gabriel García Márquez, Le Général dans son labyrinthe, Poche

Publié le 25 août 2009 par Slal

Paris, août 2009
8 mai 1830. Le général Bolivar, escorté de sa suite, quitte Bogota après avoir renoncé au pouvoir.

Il ne lui reste que quelques jours à vivre. Tout en descendant le fleuve Magdalena, le « Libertador » sud-américain revit ses combats, ses triomphes, ses démesures et ses échecs.

La Colombie, le Pérou, le Venezuela, l'Équateur, la Bolivie sont indépendants, mais son rêve d'unification du continent a échoué, miné par les rivalités et les trahisons.

Pour évoquer ce destin hors du commun, l'auteur de Cent ans de solitude, prix Nobel de littérature 1982, mêle la fiction à l'histoire, l'épopée au quotidien, la réalité au cauchemar.

Sous sa plume, le héros historique devient un symbole, celui de l'homme confronté à l'histoire et au temps en un duel prométhéen.

Gabriel García Márquez, Le Général dans son labyrinthe, Poche

Traduit de l'espagnol (Colombie) par Annie Morvan.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Slal 3398 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte