Magazine Environnement

Gestion de l'eau de pluie: Ecosac

Publié le 25 août 2009 par Lesvertsacuire
Gestion de l'eau de pluie: Ecosac Les EcoSac ont commencé à faire leur apparition un peu partout en Australie. Inventés par Andrew Waudby, ces sacs auraient pour avantage d’être beaucoup plus gros et beaucoup plus pratique que les barils d’eau qu’on retrouve ici au Québec.
En effet, les EcoSac, tout comme les barils d’eau, captent l’eau de pluie des gouttières pour l’amener vers un conteneur en géotextile, d’environ 4800 litres, qui peut se glisser aisément sous la galerie.
L’avantage de l’EcoSac est que celui-ci peut se connecter à votre entrée d’eau et, accompagné d’un filtre et d’une pompe, peut vous permettre de prendre votre douche, votre bain, approvisionner votre toilette ou encore de faire votre lavage avec l’eau de pluie récoltée avec l’EcoSac. Évidemment, tout comme le baril traditionnel, il peut également arroser les plantes de votre jardin durant les périodes un peu plus sèche.
Il s’agit d’une meilleure idée que le baril, puisque le sac en géotextile permet de mieux stocker l’eau et peut se glisser facilement dans des endroits moins acacessibles, comme le dessous d’une galerie. Il n’est pas non plus, aussi lourd qu’un contenant en plastique dur comme un baril ou le conteneur qu’on peut retrouver ici traditionnellement.
Cependant, ma seule réserve que je pourrais formuler par rapport à l’EcoSac est sa résistance au froid… En effet, les hivers canadiens sont beaucoup plus rigoureux qu’en Australie et je ne crois pas que la toile géotextile pourrait résister à un gros -40 humide et encore moins au gel-dégel digne des températures québécoises.
J'ai envoyé un courriel à la compagnie concernant sa résistance au froid... Alors je vous donne des nouvelles dès qu'ils me réponde.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lesvertsacuire 28 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine