Magazine Médias

Breaking Bad [2x 11]

Publié le 25 août 2009 par Lulla

breakingbad

Mandala //

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_478974

   A deux épisodes de la fin de la saison 2, je m'attendais à autre chose, peut-être à des intrigues plus intenses. Puis les images inaugurales de l'épisode précédent, si elles correspondent bien au Season Finale, semblent résulter d'événements presque apocalyptiques à l'échelle de la série et je ne les vois pas venir pour le moment... Tout peut basculer rapidement dans l'horreur. La scène inaugurale de cet épisode est particulièrement choquante. Un enfant qui tue ainsi de sang froid, c'est quelque chose que l'on voit rarement déjà et quand bien même, c'est terrible. J'ai cependant eu le sentiment qu'impliquer un enfant comme cela était juste une manière de rendre cette scène "différente". Tuer un dealer, c'est quelque chose de "courant", que l'on a déjà vu mille fois ici ou ailleurs. Mais un dealer tué par un enfant, c'était une première pour moi et pour vous sans doute aussi. En tous cas, cette mort, puisqu'il s'agit de celle d'un des dealers de Jesse, chamboule les plans du duo, surtout ceux de Walt puisque Jesse n'en a pas vraiment. Il faut absolument établir un nouveau partenariat et l'hilarant Saul met Walt sur une piste. Je me suis fait avoir : je n'ai pas imaginé une seule seconde que le dealer pouvait être le manager (qui n'en était pas un d'ailleurs) du fast-food. Si encore j'avais reconnu l'excellent Giancarlo Esposito, peut-être, mais même pas ! Il était méconnaissable. C'est donc sans doute de ce coté-là que les choses vont gravement dégénérées...

   Walt est toujours aussi détestable, dans son comportement avec Jesse notamment. Finalement, il l'utilise comme une marionnette mais il n'a aucune compassion et aucune affection pour lui. Alors que Jesse en a (un peu) pour lui. Et au-delà de ça, si, comme c'est sous-entendu, Walt préfère vendre sa drogue qu'assister à l'accouchement de sa femme, c'est qu'il est définitivement passé du coté obscur de la force. En parlant de Skylar, j'avoue que je ne comprenais pas au début où les scénaristes voulaient en venir mais tout devient plus clair à la fin de l'épisode : face à son patron qui magouille, elle décide, après hésitations, de rester à ses cotés et donc quelque part de cautionner ses actes frauduleux. Si elle apprenait ce que fait Walt pour elle et sa famille, et beaucoup pour lui-même aussi, réagirait-elle de la même façon ? C'est moins sûr. D'autant que ce patron semble lui plaire -magnifique Happy Birthday Mr President !- tandis que Walt, de par son comportement, lui plaît de moins en moins.

   Je ne comprends pas bien quel a été le déclic de Jane pour replonger dans la drogue. Elle se lève un matin et se jette sur je ne sais quelle drogue. Je pensais qu'elle aurait un peu plus de réticence, qu'elle lutterait, mais même pas. La scène où elle ramène des seringues et pique Jesse était absolument hallucinante et glauquissime. Enfin pour moi en tous cas qui ait horreur de ce genre de choses. Ca me fait peur. Le planage intégral de Jesse était bien retranscrit visuellement. Ca faisait un peu kitsch mais je suppose que c'était voulu. Ca passait bien. Je crois de plus en plus à ma petite théorie : Jane est l'un des deux corps morts dans le jardin de Walt.

vlcsnap_468640


      // Bilan // Du glauque comme s'il en pleuvait. Breaking Bad n'est pas qu'une série intense, c'est aussi une série éprouvante. On ne ressort jamais vraiment indemne d'un de ses épidodes. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lulla 626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte